Calais : La maire demande à Boris Johnson de « se calmer d’urgence » sur les migrants

POLÉMIQUE Natacha Bouchart n’a guère apprécié les propos du Premier ministre britannique

20 Minutes avec AFP

— 

Natacha Bouchart est maire de Calais depuis 2008.
Natacha Bouchart est maire de Calais depuis 2008. — Jacques Witt/SIPA

Les propos de Boris Johnson sur les traversées illégales des migrants ont mis le feu aux poudres de l’autre côté de la Manche. La maire LR de Calais Natacha Bouchart n’a pas tardé à répliquer, demandant au Premier ministre britannique de « se calmer » et de « changer d’urgence » ses méthodes d’accueil des migrants, responsables selon elle d’un « appel d’air » vers le Royaume-Uni

« Moi, je considère que les propos de Boris Johnson, c’est de la provocation, et je le dis clairement, c’est une déclaration de guerre maritime puisqu’il est hors de question que les navires de l’armée entravent en fait les eaux territoriales (françaises) et en plus, techniquement, c’est impossible », a-t-elle déclaré jeudi à l’AFP.

« Les Britanniques ne savent pas négocier », estime-t-elle

« Si les migrants veulent passer, c’est parce que les Britanniques eux-mêmes créent l’appel d’air. Ils créent l’appel d’air puisqu’ils n’ont en fait rien touché de leur législation depuis vingt ans, donc depuis le centre de Sangatte », a-t-elle estimé.

« Donc j’interpelle Boris Johnson en disant « vous vous calmez d’urgence, changez d’urgence vos méthodes de faire et d’accueil des migrants. Et j’interpelle Gérald Darmanin en disant : « ne cédez pas, ne cédez pas puisque les Britanniques ne savent pas négocier, il n’y a qu’en bras de fer qu’on est capable de pouvoir obtenir quelque chose », a-t-elle encore ajouté.

Des traversées illégales « stupides », selon Boris Johnson

Un plan de lutte contre les traversées maritimes illégales, élaboré en concertation avec les autorités britanniques, est en cours de finalisation pour renforcer les moyens de contrôle sur les côtes et en amont des principaux points de passage.

Le gouvernement britannique a chargé dimanche un ancien de la Royal Marine de rendre « impraticables » les traversées illégales de la Manche. Boris Johnson a dénoncé lundi comme « stupide, dangereux et criminel » de vouloir traverser illégalement la Manche vers le Royaume-Uni.