Oui, les photos du « premier concert avec distanciation sociale » sont authentiques

FAKE OFF Une photo virale sur les réseaux sociaux montre bien la logistique atypique d’un concert en plein air organisé à l’heure du Covid-19

Alexis Orsini

— 

Le concert de Sam Fender à Newcastle, au Royaume-Uni, le 11 août 2020.
Le concert de Sam Fender à Newcastle, au Royaume-Uni, le 11 août 2020. — David Wala/Shutterstock/SIPA
  • Alors que les rassemblements d'une foule importante lors d'événements festifs (concerts, spectacles...) restent compliqués à travers le monde en raison de l'épidémie de Covid-19, les photos d'un concert en plein air sont devenues virales sur les réseaux sociaux.
  • Elles prétendent montrer le premier concert organisé « avec distanciation sociale » : les spectateurs y sont installés dans des boxes privatifs, distants les uns des autres.
  • Si cette disposition a de quoi surprendre, ces clichés sont authentiques : ils ont été pris le 11 août à Newcastle (Royaume-Uni), lors du concert du musicien Sam Fender, organisé avec de nombreuses précautions sanitaires.  

Alignés à perte de vue sur une pelouse, des boxs métalliques équipés de plusieurs chaises font face à une scène lumineuse. Rassemblés à l’intérieur de chacune de ces drôles d’installations par groupes de deux à cinq personnes, des hommes et des femmes y discutent debout ou assis quand ils ne sont pas simplement en train de tourner le dos à l’objectif car ils gardent les yeux rivés sur l’esplanade centrale, que l’on aperçoit au loin.

S’agit-il d’un happening géant ? Ou d’un meeting politique ? Ni l’un ni l’autre, à en croire la légende accompagnant cette photo relayée sur Facebook : « Premier concert avec distance sociale hier soir à Newcastle (UK). 500 plateformes pouvant accueillir chacune 5 personnes. »

Une fois n’est pas coutume, cette description est bien fidèle à la scène visible sur la photo, aussi surprenante soit-elle : la photo a été prise lors d’un concert du musicien britannique Sam Fender au Gosforth Park de Newcastle, au Royaume-Uni, le 11 août.

FAKE OFF

Les organisateurs de l’événement le présentaient comme « la première soirée dansante avec distanciation sociale du Royaume-Uni » : elle marquait en outre le lancement d’une série concerts organisés sous cette forme pour le moins originale jusqu’au 13 septembre prochain.

Les spectateurs présents à la Virgin Money Unity Arena de Newcastle, le 11 août, se trouvaient donc installés sur l’une des 500 plateformes métalliques disposées pour l’occasion, comme on peut le voir plus en détail sur les nombreuses vidéos filmées sur place.

En « privatisant » ainsi l’espace des personnes venues assister ensemble au concert, les organisateurs de l’événement assurent éviter toute propagation potentielle du Covid-19.

Les gestes barrière y sont régulièrement rappelés par des panneaux informatifs, le public étant par ailleurs obligé de porter son masque à chaque passage aux toilettes ou au bar, comme de garder une distance de deux mètres avec ses voisins dans les files d’attente.

Les spectateurs, qui ont l’interdiction formelle d’aller dans un autre box que le leur, doivent enfin rester distants d’un mètre les uns des autres lors de leurs déplacements dans les allées communes, et veiller à utiliser les différentes bornes de gel hydroalcoolique à disposition.

Parmi les près de 2.500 personnes présentes à Newcastle ce 11 août, selon le Manchester Evening News, nombre de spectateurs se sont montrés plutôt enthousiastes vis-à-vis de ce dispositif, jugé rassurant et efficace. A l’inverse, certains internautes ont jugé l’expérience contraire à l'esprit festif habituel d'un concert.