Coronavirus : Votre couple binational est séparé depuis le début de l’épidémie ?

VOUS TEMOIGNEZ Le gouvernement a annoncé dimanche des mesures pour permettre aux couples binationaux non mariés de se retrouver malgré la fermeture des frontières

L.Br.

— 

Un couple au temps du coronavirus (image d'illustration).
Un couple au temps du coronavirus (image d'illustration). — ANTHONY WALLACE / AFP

Ils vivaient une histoire d’amour avec une personne d’origine étrangère. Quand la pandémie est arrivée, l’un ou l’autre se trouvait dans un autre pays. Depuis, avec la fermeture des frontières, il est encore difficile pour ces couples binationaux, non mariés, de se retrouver.

Une campagne internationale baptisée « Love is not tourism » a été lancée en juin sur les réseaux sociaux par ces couples dissous par la bureaucratie. En réponse à ces inquiétudes, dimanche, le gouvernement a annoncé des mesures pour faciliter ces retrouvailles, laissant entrevoir une lueur d’espoir à ces couples sans statut administratif. Mais les contours et le calendrier de cet inédit « laissez-passer » restent flous. Il s’agira de présenter aux consulats français des « documents attestant d’activités communes, une preuve de résidence en France pour le conjoint français et un titre de transport aller-retour », a expliqué le Secrétaire d’Etat au Tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne.

Faites-vous partie de ces couples binationaux séparés par l’épidémie ? Comment cette crise a bouleversé votre quotidien ? Comment avez-vous géré cette période ? Êtes-vous satisfait des mesures prises par le gouvernement ? Pensez-vous réussir à revoir votre compagne ou compagnon rapidement ? Qu’attendez-vous de ces retrouvailles ? Allez-vous prendre des mesures pour éviter que cela ne se reproduise (mariage ou pacs par exemple) ? Racontez-nous dans le formulaire ci-dessous !