Coronavirus : Masques, brassage des élèves… A quoi va ressembler la prochaine rentrée scolaire ?

RETOUR A L'ECOLE Un document a été publié sur le site du ministère de l’Education. Il devrait être définitif avant la rentrée, « à moins d’un brutal changement de contexte sanitaire »

20 Minutes avec AFP

— 

La rentrée scolaire s'organise (image d'illustration).
La rentrée scolaire s'organise (image d'illustration). — SICCOLI PATRICK/SIPA

Le ministère de l’Education a publié en toute discrétion sur son site un document qui dresse les contours de la prochaine  rentrée scolaire. Dans ce texte, le port du masque et la distanciation sociale sont préconisés pour éviter une résurgence de l’épidémie.

Ces règles devraient être définitives avant la rentrée, « à moins d’un brutal changement de contexte sanitaire », indique le ministère dans Le Monde. Le nouveau protocole, qui remplace celui du 22 juin a été envoyé aux recteurs, aux personnels de direction et à l’ensemble de la communauté éducative le 20 juillet. Sans surprise, l’école que l’on va retrouver en septembre ressemble fortement à celle que l’on a laissée en juillet. Quelques différences sont à noter : selon le protocole sanitaire, « dans les espaces clos […] la distanciation physique n’est plus obligatoire lorsqu’elle n’est pas matériellement possible ou qu’elle ne permet pas d’accueillir la totalité des élèves ». Et elle ne s’applique plus dans les espaces extérieurs.

Les brassages d’élèves autorisés

Le port du masque est obligatoire pour les élèves de plus de 11 ans, en intérieur, extérieur et lors des déplacements, « lorsqu’une distanciation d’un mètre ne peut être garantie ». Pour les personnels, il est obligatoire « dans les situations où la distanciation d’au moins un mètre ne peut être garantie », sauf en maternelle. Le ministère affirme détenir un stock de masques suffisant pour les personnels jusqu’au 31 décembre.

Pour la rentrée de septembre, le nouveau protocole assouplit également les règles relatives au brassage des élèves. En effet, « la limitation du brassage entre classes et groupes d’élèves n’est plus obligatoire ». Les établissements scolaires devront toutefois organiser le déroulement de la journée de manière à limiter « dans la mesure du possible, les regroupements et les croisements importants ».

La limitation du brassage n’est plus obligatoire dans les transports scolaires. Mais les collégiens et lycéens doivent porter un masque « si la distanciation entre élèves ne peut être garantie ». Les règles de nettoyage sont également assouplies. Désormais la mise à disposition d’objets partagés au sein d’une même classe est permise sans conditions de désinfection.