Coronavirus : Tours et Blois imposent le port du masque dans une partie de l’espace public

PROTECTION Avec cette mesure, les préfectures veulent « freiner la circulation du virus et prévenir un reconfinement partiel ou total »

20 Minutes avec AFP

— 

Une personne portant un masque dans la rue (Illustration).
Une personne portant un masque dans la rue (Illustration). — Shutterstock/SIPA

Tours et Blois viennent s’ajouter à la liste de plus en plus longue des villes qui imposent le port du masque dans l’espace public. Dans la préfecture d’Indre-et-Loire, le masque sera obligatoire dans quelques rues à partir de vendredi pour une durée renouvelable d’un mois. Dans la principale ville du Loir-et-Cher, la même mesure ira du 6 août au 30 septembre sur le périmètre Cœur de Ville, les marchés, les vide-greniers et les brocantes.

Le Vieux Tours particulièrement concerné

L’objectif à chaque fois est d’éviter le reconfinement. A Tours, les secteurs concernés en journée (de 08h30 à 20 h) sont notamment le Vieux Tours, les zones à forte densité et les marchés publics de plein air. D’autres secteurs, « dans des zones caractérisées par une forte fréquentation nocturne », verront le masque obligatoire entre 18 h et 06 h. Il s’agit notamment des bords de Loire et du Vieux Tours.

Cette décision a été prise parce que, depuis deux semaines, les indicateurs dans le département témoignent d’une recrudescence des cas de coronavirus, en particulier sur le territoire de l’agglomération de Tours, explique la préfecture. Celle-ci indique également que la ville reprendra les distributions de masques et que les opérations de dépistage seront intensifiées.