Explosions à Beyrouth : Non, cette vidéo ne montre pas un drone israélien filmé sur les lieux

FAKE OFF Sur Twitter, une vidéo montrant un drone lâcher un objet blanc depuis le ciel est sortie de son contexte et reliée aux explosions qui ont ravagé le port de Beyrouth, mardi 4 août

Alexis Orsini

— 

La vidéo d'un drone sortie de son contexte après les deux explosions au port de Beyrouth.
La vidéo d'un drone sortie de son contexte après les deux explosions au port de Beyrouth. — capture d'écran/Twitter
  • Mardi 4 août, deux explosions survenues dans le port de Beyrouth, au Liban, ont fait au moins 100 morts et 4.000 blessés. 
  • Alors que le Premier ministre Hassan Diab a indiqué que ces déflagrations étaient dues à l'explosion d'un stock conséquent de nitrate d'ammonium entreposé dans le port, plusieurs internautes s'interrogent sur les causes réelles du sinistre, à la faveur d'une vidéo montrant un drone laisser tomber un objet blanc vers le sol.
  • « Liban : un drone (israélien ?) a été aperçu au dessus de la zone quelques secondes avant l'explosion !  », affirme la légende de cette séquence de huit secondes. Elle est toutefois sans rapport avec le drame, puisqu'elle a été filmée près d'une semaine plus tôt dans le sud du pays. 

Quelques heures à peine après les deux explosions massives survenues dans le port de Beyrouth mardi 4 août, qui ont fait au moins 100 morts et 4.000 blessés dans la capitale libanaise, une vidéo diffusée sur Twitter prétendait prouver qu’un drone était présent sur les lieux juste avant le drame.

« Liban : un drone (israélien ?) a été aperçu au dessus de la zone quelques secondes avant l’explosion ! Les avions et drones israéliens sont quasiment tous les jours au dessus du Liban », affirme la légende de cette séquence visionnée près de 40.000 fois.

L’espace de huit secondes, on y voit un drone faire du surplace dans le ciel – et un deuxième appareil passer à proximité très brièvement – avant de lâcher un petit objet blanc, qui ressemble à une bouteille, sous les cris de surprise de personnes à proximité de celle qui immortalise la scène.

FAKE OFF

La vidéo a bien été filmée au Liban, mais à une centaine de kilomètres de Beyrouth et quasiment une semaine avant ces déflagrations – provoquées par l’explosion d’environ 2.750 tonnes de nitrate d’ammonium entreposées dans le port, selon le Premier ministre libanais Hassan Diab.

Ces images avaient en effet été diffusées dès le 30 juillet sur la page Facebook « Achrafieh News », qui présentait ces drones comme des appareils de l’armée israélienne filmés à basse altitude au sud du Liban.

Le même jour, l’Agence nationale de l’information libanaise s’était également fait le relais de cette information dans un article intitulé « Deux drones ennemis survolent la région de Maryjeyoun ».

Sa version arabophone, plus détaillée, précisait que ces deux engins avaient été aperçus à proximité d’un incendie en cours à Hula, près de la frontière sud du Liban, et qu’ils avaient lancé une bouteille en verre et un petit sachet au sol, sous les yeux de plusieurs témoins.

Des drones israéliens sont régulièrement aperçus dans le ciel libanais : de nombreux articles de l’Agence nationale de l’information libanaise en faisaient état pour la seule la dernière semaine de juillet.

Israël compte en outre parmi les nombreux pays ayant proposé une aide humanitaire au Liban après le drame du port de Beyrouth.