Chaleur : Avec près de 42°C, Saint-Jean-de-Luz « pulvérise » son record de température

METEO Mais, selon Olivier Cabanes, ingénieur Météo France à Bordeaux, « il s’agit là d’une bouffée de chaleur sur une journée, qui va s’estomper »

B.D. avec AFP

— 

Illustration: La baie de Saint-Jean de Luz, le 13 décembre 2019.
Illustration: La baie de Saint-Jean de Luz, le 13 décembre 2019. — GAIZKA IROZ / AFP

Saint-Jean-de-Luz a largement battu ce jeudi son record de température avec 41,9 °C relevés par Météo-France à 17h, battant une précédente marque remontant à l’épisode caniculaire de 2003, comme plusieurs autres stations du sud-ouest.

La station balnéaire basque avait connu une température de 40,2 °C le 4 août 2003 pendant la canicule, enregistrée à la station météorologique de la pointe de Socoa. « Un record battu de 1,7°C, c’est un record pulvérisé, surtout par rapport à la canicule de 2003, c’est tout à fait exceptionnel », a indiqué Olivier Cabanes, ingénieur Météo France à Bordeaux.

« Bouffée de chaleur »

« Mais il s’agit là d’une bouffée de chaleur sur une journée, qui va s’estomper », a-t-il indiqué. « Le vent va en effet tourner à l’ouest (jeudi) soir, un rafraichissement va intervenir dans la nuit pour un retour (vendredi) à une température normale pour la saison, avec une prévision à 27°C, soit 15 °C de moins (que jeudi). »

Un autre record absolu de chaleur a été battu ce jeudi dans les Pyrénées-Atlantiques, avec 39,9°C à Bustince, près de de Saint-Jean-Pied-de-Port. Mais ce chiffre est à relativiser, selon Olivier Cabanes, car cette station météo n’existait pas encore au moment de la canicule de 2003.

La station de Biscarrosse-Parentis, dans les Landes, a aussi battu un record de température absolu: il y a fait 40,5°C. Mais la station météo n’a ouvert qu’en 2014. Cazaux en Gironde (station ouverte en 1921) a pour sa part connu sa journée la plus chaude depuis… 1982, avec 40,6°C.