Seine-Maritime : Rouen va proposer la gratuité des transports en commun le samedi

INITIATIVE Le maire de la commune entend tester le dispositif avant d’envisager de le rendre pérenne

20 Minutes avec agence
— 
Le quartier de la gare à Rouen. Illustration.
Le quartier de la gare à Rouen. Illustration. — BEAUFILS/SIPA

À partir de la rentrée, Rouen (Seine-Maritime) va mettre en place une période d’expérimentation afin de tester la gratuité dans ses transports en commun chaque samedi, rapporte Le Parisien. Si elle porte ces fruits, cette mesure pourrait ainsi être étendue, à l’heure où ce service a souffert de la crise liée à l’épidémie de coronavirus.

C’est le nouveau maire de la ville et président de la métropole, Nicolas Meyer-Rossignol, qui a mis en place cette initiative. Cet essai impliquera que tous les utilisateurs des transports devront tout de même valider leur titre, bien qu’il soit gratuit.

Limiter l’afflux des voitures

« On pourrait voir la fréquentation augmenter de 30 % » dans les transports en commun, relate le vice-président en charge des Mobilités, Cyrille Moreau. Le représentant écologiste espère que cette démarche permettra de limiter la présence des voitures dans la ville.

« Le choix du samedi est aussi une façon de soutenir nos commerçants en facilitant l’accès au centre-ville », ajoute Nicolas Meyer-Rossignol. Celui-ci explique que le coût absorbé par la collectivité équivaut à 1,5 million d’euros. Cyrille Moreau, quant à lui, espère que cette démarche créera « un effet week-end » si elle est également élargie au dimanche.