Non, une vidéo ne montre pas un « mort du Covid-19 » en train de bouger lors de son évacuation

FAKE OFF Une vidéo virale prétend prouver qu’un média a mis en scène la prise en charge d’un mort du Covid-19, qui ne serait pas vraiment décédé

Alexis Orsini

— 

Un examen médical sur un cadavre, en Bolivie, le 6 juillet 2020. (illustration)
Un examen médical sur un cadavre, en Bolivie, le 6 juillet 2020. (illustration) — Dico Solis/AP/SIPA
  • Une chaîne de télévision a-t-elle mis en scène l’évacuation d’un prétendu mort du Covid-19 dans un reportage ?
  • C’est ce qu’affirme un post viral sur Facebook, en soulignant que le cadavre en question lève lui-même la main sur ces images.
  • L’extrait en question est tiré d’un reportage précisant bien que cette scène, filmée en Bolivie, était une reconstitution : il ne s’agissait donc effectivement pas d’un vrai cadavre.

« Encore une preuve flagrante de manipulation. Des morts du Covid-19 qui bougent. Honteux. » Sur Facebook, une vidéo partagée plus de 1.000 fois prétend démontrer par l’image un mensonge médiatique visant à grossir le nombre de morts du coronavirus et à entretenir la peur du public à ce propos.

On y voit trois personnes vêtues d’une combinaison de protection intégrale en train de s’activer autour d’un homme allongé au sol. Une voix off affirme : « Regardez bien cette image, là où il y a la flèche, regardez le point rouge, regardez cette main qui bouge. Cette personne est censée être quelqu’un mort du coronavirus, et qui est en train d’être récupérée par les services de santé pour protéger le reste de la population d’une éventuelle infection ». On constate effectivement, près de la flèche rajoutée sur les images, que la personne allongée lève elle-même sa main au moment où l’un des hommes en combinaison s’apprête à lui saisir le bras pour la déplacer.

« C’est pour vous montrer comment les médias mainstream font tout pour créer la peur. […] Cette personne est vendue comme quelqu’un qui est mort du coronavirus et qui est récupéré, emballé », poursuit la voix off, tandis que la vidéo repasse en boucle le même extrait.

FAKE OFF

Si cet extrait est authentique, il est sorti de son contexte : le reportage de la télévision bolivienne dont il est tiré précisait bien que la scène en question était une reconstitution de l’enlèvement d’un cadavre.

On retrouve en effet ces images dans une vidéo mise en ligne le 24 juillet sur le compte YouTube de la chaîne bolivienne « ATB Digital », comme on peut le voir ci-dessous, le pays ayant déclaré l’état de « calamité publique » en début de semaine à cause de l’épidémie de Covid-19.

Les images y sont utilisées pour illustrer un reportage intitulé « Le FELCC a récupéré 86 corps positifs au COVID-19 ou [soupçonnés de l’être] ce jeudi », consacré à la mission particulière assurée par cette agence spécialisée de la police bolivienne.

Surtout, on peut clairement y lire la mention « recreación » (à partir de 1’01) indiquant qu’il s’agit d’une reconstitution, comme le soulignaient nos confrères de Bolivia Verifica dès le 26 juillet.

Les mêmes images avaient par ailleurs été diffusées dans un autre reportage de la chaîne, quelques jours plus tôt, sans cette précision textuelle importante, pour illustrer l’interview du directeur de l’IDIF, l’Institut des enquêtes judiciaires, à l’origine de 3.016 examens médico-légaux depuis avril 2020.

Une autre séquence réalisée par ATB Digital courant juillet montrait enfin une procédure d’enlèvement sur un véritable cadavre, une opération très similaire à celle visible sur cette reconstitution.