Les Français sont 73 % à soutenir un référendum sur le droit des animaux

SONDAGE Pourtant, en cas de mise en place de ce RIP, seulement 49 % des personnes interrogées ont déclaré envisager se déplacer pour voter

20 Minutes avec agence

— 

Un élevage de moutons
Un élevage de moutons — F.Brenon/20Minutes

Près des trois-quarts de la population française (73 %) soutiennent l’organisation d’un référendum sur le droit des animaux, selon une étude Ifop réalisée pour le site d’information spécialisé sur les chiens Caniprof. Les personnes interrogées sont largement favorables à ce que des mesures soient prises pour la protection des animaux.

Sept électeurs sur dix (71 %) affirment qu’ils signeraient volontiers la pétition, nécessaire à la validation de la procédure de référendum d’initiative partagée (RIP). Début juillet, le projet de RIP a été lancé par plusieurs grands chefs d’entreprises français et il est soutenu notamment par le journaliste Hugo Clément, Nicolas Hulot, Juliette Binoche ou encore Yann Arthus-Bertrand, précise Le Parisien.

Vers un élevage mieux contrôlé

Dans le détail, 87 % des Français souhaitent que les animaux d’élevage aient la possibilité d’un accès quotidien au plein air. Ils sont un peu moins nombreux (73 %) à souhaiter l’interdiction de l’élevage d’animaux en cage. Sur des thèmes plus anciens concernant la lutte pour le bien-être animal, 68 % des personnes interrogées souhaitent abolir l’élevage d’animaux à fourrure.

Un thème fait l’unanimité : l’expérimentation sur l’animal. Les sondés sont 75 % à vouloir son interdiction quand des alternatives sont possibles. L’interdiction de la chasse à courre et du déterrage des renards et des blaireaux est demandée par 67 % des sondés. En ce qui concerne l’interdiction des spectacles avec des animaux sauvages, les positions sont moins unanimes : 57 % y sont favorables. En cas de mise en place de ce RIP, 49 % des personnes interrogées ont déclaré être prêtes à se déplacer pour voter.