Coronavirus aux Sables d’Olonne : Des plages fermées quelques heures à cause des marées

EPIDEMIE Le maire souhaite limiter la proximité entre les personnes

C.A.
— 
Illustration d'une plage aux Sables d'Olonne, en Vendée.
Illustration d'une plage aux Sables d'Olonne, en Vendée. — J. S. Evrard / SIPA

Une épidémie de coronavirus​ en regain de forme et des grandes marées qui mangent une grande partie du sable. Aux Sables d'Olonne, en Vendée, le maire a pris un arrêté de fermeture temporaire des plages pour permettre la distanciation sociale. Du 1er au 7 août, les plages « urbaines » de la cité balnéaire vendéenne fermeront trois heures par jour en raison « de l’évolution défavorable du contexte sanitaire », justifie le maire Yannick Moreau sur Twitter.

Dans son message, le maire explique que « les distances de précaution sanitaire suffisantes sur nos plages urbaines ne seront plus garanties dans les jours qui viennent ». La faute à qui ? A une météo radieuse et à une fréquentation touristique soutenue en plein cœur de l’été. Mais surtout aux coefficients de marée qui s’annoncent début août (de 64 à 84 sur cette période) et réduisent considérablement la taille de la Grande plage, de celle du Tanchet et des Présidents. « Il s’agit d’une mesure proportionnée, circonstanciée et raisonnable », assume le maire.

Les plages naturelles de la commune resteront ouvertes, tout comme les concessions de plage, sous la responsabilité des commerçants. Les professionnels du nautisme seront également autorisés à accéder à l’eau.