Nouvelle-Aquitaine : Il traverse la France à vélo pour continuer à faire rêver les enfants gravement malades

SOLIDARITÉ Alexandre Olive sillonne le littoral français afin de récolter des fonds pour l’association « Petits Princes »

Clément Carpentier

— 

Alexandre Olive poursuit son tour de France dans les Pyrénées-Atlantique.
Alexandre Olive poursuit son tour de France dans les Pyrénées-Atlantique. — Alexandre Olive
  • Alexandre Olive, un chef d’entreprise parisien, s’est lancé dans un Tour de France à vélo pour la bonne cause.
  • Son objectif faire connaître l’association « Petits Princes » et récolter des dons pour celle-ci. 3.300 euros après 14 étapes le long du littoral français.
  • De passage en Nouvelle-Aquitaine depuis quelques jours, il vit avant une vraie aventure humaine qu’il partage sur les réseaux sociaux.

« Là je suis face à des taureaux sûrement de corrida, c’est quand même très impressionnant », Alexandre Olive n’a pas perdu sa bonne humeur au fil des kilomètres. Celui que l’on dérange en pleine étape de son tour de France à vélo en profite pour faire une petite pause pas loin d’Orthez dans les Pyrénées-Atlantiques : « Je me paume, je rencontre des gens, je raconte ce que je fais surtout… Bref, l’aventure est avant tout humaine », explique le chef d’entreprise parisien de 43 ans.

Depuis le 8 juillet et son départ du Sacré-Cœur à Paris, il sillonne le littoral français. Au programme, 24 étapes, 2.400 kilomètres à avaler et surtout 5.000 euros à récolter pour l’association « Petits Princes ». Elle réalise les rêves de nombreux enfants gravement malades. « A la sortie du confinement, je n’avais pas beaucoup de boulot (il dirige notamment une agence de voyages) alors j’ai cherché à être utile autrement et j’ai eu cette idée avec Petits Princes… », confie-t-il.

Déjà plus de 3.300 euros de récoltés

Deauville, Saint-Malo, Carnac, La Tranche-sur-Mer, Bordeaux, Biarritz… Tout le littoral va y passer jusqu’à Monaco à coup de 100 à 140 kilomètres par jour. Il pourrait les faire en seulement « 4h mais souvent c’est plutôt en 8 ou 9h car je m’arrête, je discute… L’objectif est de faire connaître l’association et de récolter un peu d’argent pour les enfants ». D’ailleurs sur les 14 étapes bouclées, il n’en a fait que six tout seul car souvent des amis ou même des inconnus se joignent à lui pour faire quelques kilomètres ou toute l’étape. Et le soir, cela lui arrive de dormir chez l’habitant. Si c’est le cas, il met lui-même 50 euros dans une cagnotte.

Une cagnotte qui grimpe un peu plus chaque jour à l’image des routes pyrénéennes des prochains jours. Ce lundi, Alexandre Olive avait passé la barre des 3.300 euros. L’objectif devrait donc être facilement atteint d’ici le 8 août et son arrivée sur le Rocher. « Mais ce n’est pas forcément le plus important même si ça reste une belle somme pour l’association, l’aventure humaine et surtout les échanges, le lien social sont tout aussi importants », répète celui qui dirige également une société de marketing (Recall Agency).

Au point que tous ses collaborateurs soutiendront une association dans quelques mois à travers l’opération « Recall Cares ». Lui pense déjà à de nouvelles aventures comme faire le Portugal du nord au sud ou Paris-Amsterdam… Toujours à vélo et toujours pour la bonne cause !