Coronavirus : Le masque obligatoire en extérieur dès mercredi dans certains quartiers de la Rochelle

GESTES BARRIERES Jean-François Fountaine, le maire de La Rochelle, a signé un arrêté ce mardi rendant le port du masque obligatoire dans certaines zones de la ville dès demain

Béatrice Colin

— 

Une personne portant un masque dans la rue (Illustration).
Une personne portant un masque dans la rue (Illustration). — Shutterstock/SIPA

Il a décidé de prendre les devants pour éviter un rebond de l’épidémie de coronavirus dans sa ville. Jean-François Fountaine, la maire de La Rochelle, a signé mardi un arrêté qui rend obligatoire le port du masque au sein du Vieux-Port et de l’hypercentre de sa commune, et ce à partir de ce mercredi et jusqu’au 31 août. Une période où la capitale de la Charente-Maritime est très fréquentée par les touristes.

Dans un communiqué, la ville indique que « le port d’un dispositif de protection nasale et buccale tel que les masques de protection répondant aux caractéristiques techniques définies par arrêté ministériel ou les masques en tissu dits "barrières" pour toute personne âgée de 11 ans et plus, est obligatoire dans certains espaces publics de la ville de la Rochelle ».

Zone de la Rochelle où le masque est désormais obligatoire.
Zone de la Rochelle où le masque est désormais obligatoire. - Mairie de La Rochelle

Les lieux publics clos ne sont donc plus les seuls où cette mesure est obligatoire. C’est aussi le cas dans le secteur du Vieux port, les rues et places commerçantes de l’hyper centre ainsi que sur l’ensemble des marchés alimentaires couverts ou non.

Sanctions à partir d’août

Pour les derniers jours de juillet, les autorités municipales seront conciliantes pour ceux qui n’auraient pas intégré cette nouvelle mesure. « Mais des sanctions pourront être appliquées dès le début du mois d’août en cas de non-respect du dispositif », prévient la commune qui rappelle que « le contexte épidémiologique est moins favorable depuis le début des vacances scolaires et face au constat national d’une diminution de l’adoption systématique des mesures de prévention par la population ».

Seule dérogation possible, les personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant de cette dérogation et qui mettent en œuvre les mesures sanitaires.