20 Minutes : Actualités et infos en direct
DRAMELe bilan de l'accident ayant tué cinq enfants « risque de s’alourdir »

Accident mortel sur l'A7 : « Le bilan risque de s’alourdir », indique le préfet de la Drôme après le décès de cinq enfants

DRAMEOutre les cinq enfants âgés de 3 à 14 ans ayant trouvé la mort lundi soir à hauteur d’Albon (Drôme), quatre autres membres d’une famille de Vénissieux (Rhône) sont actuellement pris en charge dans des centres hospitaliers
Les secours sont intervenus lundi soir sur l'A7 près d'Albon (Drôme), après le tragique accident de voiture ayant coûté la vie à cinq enfants. Olivier CHASSIGNOLE
Les secours sont intervenus lundi soir sur l'A7 près d'Albon (Drôme), après le tragique accident de voiture ayant coûté la vie à cinq enfants. Olivier CHASSIGNOLE - AFP
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

L'essentiel

  • L’accident d’un monospace d’une famille de Vénissieux (Rhône) a tué cinq enfants de 3 à 14 ans, lundi soir sur l’autoroute A7, à hauteur d’Albon (Drôme).
  • Les quatre autres personnes se trouvant dans le monospace ont été prises en charge dans des centres hospitaliers de Lyon. « Ce sont des grands brûlés, on peut imaginer le pire », vient d’annoncer ce mardi Hugues Moutouh, préfet de la Drôme,

C’est un drame absolu qu’a vécu une famille originaire de Vénissieux (Rhône), lundi soir sur l'autoroute A7. Un accident de la route du monospace survenu à hauteur d’Albon (Drôme) a ainsi provoqué la mort de cinq enfants de 3 à 14 ans. Quatre autres membres de la famille sont actuellement pris en charge dans des centres hospitaliers à Lyon. Le pronostic vital est engagé pour trois d’entre eux, parmi lesquels figure un enfant de 7 ans.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

« Ce sont des grands brûlés, on peut imaginer le pire. On risque d’avoir un bilan alourdi dans les prochaines heures, les prochains jours », prévient ce mardi Hugues Moutouh, le préfet du département. Cet accident mortel a suscité l’émoi jusqu’à Bruxelles, où Emmanuel Macron a adressé « une pensée pour les familles des cinq enfants qui ont été tués et des autres victimes qui sont entre la vie et la mort » au début de sa conférence de presse.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Un drame dû à un problème technique ?

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, et celui des Transports, Jean-Baptiste Djebbari se sont rendus sur place dans la nuit de lundi à mardi. La piste du problème technique est évoquée pour ce monospace ayant pris feu avant d’effectuer une sortie de route dans un champ. « Avant de tomber dans l’inconscience, le conducteur du véhicule a dit qu’il avait tenté désespérément de freiner et que les freins ne répondaient plus », a rapporté le préfet.

Sur des vidéos de Vinci Autoroutes, « on le voit se diriger vers la bande d’arrêt d’urgence à grande vitesse puis il y a trois ou quatre tonneaux. Le véhicule est déjà en feu, et puis alors il y a un embrasement généralisé après les tonneaux et le véhicule est complètement écrasé sur le toit ». « On est à 22 tués depuis le début de l’année dans la Drôme », déplore Hugues Moutouh, alors qu’une passagère d’une moto est également décédée lundi sur l'A7.

Sujets liés