Taxe d’habitation : Le calendrier de la suppression pour les 20 % les plus riches « maintenu », annonce Castex

FISCALITE Jean Castex était l’invité du journal de 20 heures de Laurent Delahousse ce vendredi

20 Minutes avec AFP

— 

Jean Castex, le 17 juillet 2020 à Paris.
Jean Castex, le 17 juillet 2020 à Paris. — Jacques Witt/SIPA

Finalement, on fait comme on a dit. Le Premier ministre Jean Castex a affirmé ce vendredi que, pour l’heure, le calendrier de la suppression de la taxe d’habitation pour les 20 % les plus riches, prévue en 2023, était « maintenu ».

« On va continuer sur le même rythme. Donc, la suppression de la taxe d’habitation selon le calendrier [prévu] sera maintenue », a précisé sur France 2 le chef du gouvernement, alors qu’Emmanuel Macron avait évoqué le 14 juillet un possible report.

Une hypothèse de travail confirmée par Bruno Le Maire mercredi, mais donc finalement infirmée ce vendredi par Jean Castex.

En évoquant l’idée de « décaler un peu, pour les plus fortunés d’entre nous la suppression de la taxe d’habitation », lors de son entretien du 14 juillet, le président de la République avait jeté le trouble sur une réforme défendue depuis trois ans par l’exécutif comme un des axes de son action en faveur du pouvoir d’achat.

Initialement prévue pour se limiter aux 80 % de ménages les moins aisés, la suppression de la taxe d’habitation avait été élargie à l’ensemble des ménages après un rappel à l’ordre du Conseil constitutionnel.