Coronavirus en Mayenne : Des élus réclament le port du masque obligatoire le plus vite possible

EPIDEMIE Le département de la Mayenne fait face à un rebond du nombre de cas de personnes contaminées par le Covid-19

20 Minutes avec AFP

— 

Une femme portant un masque pendant l'épidémie de Covid-19.
Une femme portant un masque pendant l'épidémie de Covid-19. — S.Salom-Gomis/Sipa
  • Depuis plusieurs jours, le département de la Mayenne fait face à un rebond du nombre de cas de personnes contaminées par le Covid-19.
  • Plusieurs élus du département réclament que le port du masque dans les lieux publics clos soit obligatoire le plus vite possible.

Le temps presse. Le président du conseil départemental de la Mayenne Olivier Richefou (UDI) a réclamé mercredi un arrêté préfectoral rendant le port du masque obligatoire dans les lieux publics clos au plus tôt tandis que plusieurs maires du département ont pris un arrêté en ce sens.

« On est capable de confiner la France en quarante-huit heures et il faudrait attendre trois semaines pour obliger à porter un masque ? C’est presque risible », a souligné Olivier Richefou mercredi. La veille, il avait déjà demandé sur Twitter un arrêté préfectoral sur le sujet. « Il y a urgence ! », avait-il estimé.

« C’est en bon chemin », a estimé le président du conseil départemental de la Mayenne mercredi, en affirmant avoir échangé « à deux reprises » avec le préfet sur le sujet. Selon l’élu, l’arrêté préfectoral devrait rendre le port du masque obligatoire dans les lieux publics clos des communes proches des foyers de coronavirus, tels que Laval, Craon ou Château-Gontier. La préfecture de la Mayenne a affirmé qu’il n’y avait « pas d’arrêté signé pour le moment », sans plus de précision.

Par ailleurs, le maire de Saint-Berthevin Yannick Borde a publié sur Twitter un arrêté municipal en date du 15 juillet rendant obligatoire le port du masque « pour les personnes de plus de 11 ans » dans les commerces, « tous lieux clos ou confinés ouverts au public », « dans les espaces publics à forte fréquentation potentielle et ceux à interactions humaines intenses » et « tous lieux impliquant une promiscuité immédiate ».

Macron a fixé le cap du 1er août

La mairie de Château-Gontier a, quant à elle, rendu le port du masque obligatoire dans tous les établissements de la commune recevant du public, selon son site Internet. Les mairies de Changé et Cossé-le-Vivien ont pris des mesures similaires, selon la presse locale.

Le gouvernement veut « aller le plus rapidement possible » sur l’instauration du port du masque obligatoire dans les « lieux publics clos » même si Emmanuel Macron « a donné le 1er août comme un cap possible en termes de calendrier » a précisé mercredi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal.

La Mayenne vient de dépasser le seuil d’alerte

La Mayenne, qui compte plusieurs foyers de Covid-19, a dépassé légèrement le seuil d’alerte avec 50,1 nouveaux cas pour 100.000 habitants détectés en sept jours, selon l’agence sanitaire Santé publique France (SpF).

Un plan de dépistage massif de toute la population âgée de plus de 10 ans, soit environ 300.000 personnes, a été lancé dans ce département.