C’est l’heure du BIM : Castex en Guyane, fin du cumul pour Darmanin et présidentielle serrée en Pologne

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)

X.M.

— 

Le Premier ministre Jean Castex à Cayenne lors de son déplacement en Guyane, le 12 juillet 2020.
Le Premier ministre Jean Castex à Cayenne lors de son déplacement en Guyane, le 12 juillet 2020. — Pierre-Olivier Jay/AP/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Castex tente de rassurer depuis la Guyane, toujours confinée

Le Premier ministre Jean Castex, en déplacement dimanche en Guyane a assuré que « l’usage développé du port du masque dans les lieux clos est à l’étude ». Par cette visite, il a également voulu assurer de son soutien les Français de Guyane. Jean Castex a assuré dimanche depuis Cayenne que « la République n’a pas ménagé ses moyens » pour la région confrontée à l’épidémie de coronavirus, se félicitant que « la situation épidémiologique semble s’améliorer » mais appelant à la « vigilance ». La Guyane, toujours placée sous état d’urgence sanitaire comme Mayotte, comptait dimanche 6.102 cas de coronavirus confirmés et 26 décès au total.

Darmanin va démissionner de son mandat de maire de Tourcoing le 14 juillet

C’est la fin des cumuls pour Gérald Darmanin. Le nouveau ministre de l’Intérieur va en effet démissionner de son poste de maire de Tourcoing le 14 juillet, annonce-t-il dans une interview à Nice-Matin. Ce choix n’est cependant pas complètement une surprise. Le ministre avait pris la semaine dernière la même décision pour son poste de conseiller régional.

En Pologne, légère avance du président sortant conservateur

Qui va sortir vainqueur de la présidentielle de dimanche en Pologne ? Si pour le moment, le président sortant semble être parti pour être réélu, les résultats sont encore loin d’être certains. Le chef de l’Etat conservateur polonais Andrzej Duda et le maire libéral de Varsovie sont en effet au coude à coude. Andrzej Duda recueillait 51,0 % des voix devant Rafal Trzaskowski (49,0 %), selon le troisième et dernier sondage de l’institut Ipsos, dont la marge d’erreur estimée est d’un point de pourcentage.