Arcachon: Une rave party clandestine rassemble 2.000 personnes malgré le coronavirus

INSOUCIANCE La police a relevé 70 plaques d’immatriculation pour procéder à d’éventuelles verbalisations

20 Minutes avec AFP

— 

Des platines de DJ (illustration).
Des platines de DJ (illustration). — SYSPEO/SIPA

Les mises en garde sur l’épidémie de Covid-19 « toujours en cours » n’auront pas arrêté les amateurs de musique électronique. Une rave party a rassemblé samedi soir environ 2.000 personnes dans une forêt proche d’Arcachon, a indiqué dimanche la préfecture de la Gironde.

Pas de « dégâts »

« Non déclarée », la « rave party » s’est tenue dans la nuit de samedi à dimanche dans la forêt de Cazaux, proche du bassin d’Arcachon et de la dune du Pilat, sur la commune de La Teste-de-Buch, sans faire de « dégâts », a précisé la préfecture. La police qui s’est rendue sur les lieux de ce rassemblement festif a relevé 70 plaques d’immatriculation pour procéder à d’éventuelles verbalisations, a-t-elle ajouté.

Depuis plusieurs jours, au moins huit autres préfectures dans les régions Centre-Val-de-Loire et Nouvelle-Aquitaine avaient pris des mesures pour empêcher l’installation « illégale » d’un possible teknival susceptible d’attirer sur leurs terres « plusieurs milliers » de personnes, entre le 10 et le 15 juillet, expliquait notamment la préfecture de la Vienne dans un arrêté. Invoquant la crise sanitaire, le préfet de ce département néoaquitain entendait ainsi éviter « la création d’un cluster de contamination », estimant qu’un tel rassemblement « ne permet pas un respect des gestes barrières ».