Bac 2020 : Le taux de réussite atteint 95,7 % après le rattrapage

CHAMPAGNE Depuis 1995 au moins il n’y a jamais eu autant de candidats à décrocher le baccalauréat à l’issue des épreuves de rattrapage

B.Ch. avec AFP

— 

Jean-Michel Blanquer annonce les modalités très spéciales du bac 2020, le 3 avril 2020.
Jean-Michel Blanquer annonce les modalités très spéciales du bac 2020, le 3 avril 2020. — Thomas SAMSON / AFP

Près de 96 % des 745.900 candidats au baccalauréat 2020 ont été reçus au terme de la première session de rattrapage, soit 7,6 points de plus qu’en 2019, a annoncé samedi le ministère de l’Education nationale.

Les élèves  ayant eu le bac du premier coup  étaient 91,5 %, un record absolu pour cette session exceptionnelle. En raison de la crise du coronavirus, les épreuves finales ont été supprimées et seules ont compté les notes des premier et deuxième trimestres pour la délivrance de l’examen.

Un record depuis 1995

Environ 40.000 élèves dont la note finale était comprise entre 8 et 10 ont néanmoins dû passer un rattrapage, avait indiqué vendredi le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer.

Dans le détail, les lycéens en filière générale sont 98,4 % à avoir obtenu leur bac (contre 91,2 en 2019). Pour les baccalauréats technologiques, le nombre de diplômés atteint 95,7 % (contre 88,1 %). Enfin, 90,7 % des candidats aux baccalauréats professionnels ont obtenus leur diplôme (contre 82,3 %).

Depuis 1995 au moins il n’y a jamais eu autant de candidats à décrocher le baccalauréat à l’issue des épreuves de rattrapage. Les résultats définitifs seront connus en septembre.

Embouteillages à l’étage Supérieur

Avant les résultats finaux, « la proportion de bacheliers dans une génération s’établit à 86,6 % en 2020 (+ 6,9 points par rapport à juin 2019) », indique le communiqué du ministère. Cette proportion « augmente le plus fortement dans la voie générale (+ 3,6 points), plus modérément dans les voies technologique et professionnelle (respectivement + 1,4 et + 1,9 point). »

Avec ce nombre record de bachelier, la question se pose de l’inscription dans les filières du supérieur. « Il y a un travail personnalisé avec chaque élève, ce qu’on appelle les commissions rectorales », avait indiqué Jean-Michel Blanquer vendredi. « Nous gardons avec (la ministre de l’Enseignement supérieur) Frédérique Vidal l’objectif que chacun trouve une solution ».