Pyrénées-Orientales : Avec l’été, les facteurs redoutent les attaques de chiens

TOUTOU En moyenne dans l’Occitanie, les attaques canines engendrent huit jours de RTT

J.-L.D.

— 

Attention, chient mordant
Attention, chient mordant — Pixabay

C’est une histoire qui a du chien, du mordant et qui hérisse les poils. Voilà, maintenant qu’on a fait la sainte trinité des jeux de mots potentiels sur cet article, passons au sujet : dans les Pyrénées-Orientales, les agressions des chiens sur les facteurs augmentent depuis le mois de mai et le déconfinement, rapportent l'Indépendant. En cause, les sorties en extérieur des propriétaires d’animaux à poils avec l’été, et donc inévitablement de leur compagnon à quatre pattes et à canines.

L’Indépendant a dégoté le témoignage d’une factrice victime de trois agressions canines en sept ans. La dernière remonte à juin, « lorsqu’un chien sort de sous l’habitacle » et lui « mord la jambe ». Elle s’en tire avec de vilaines cicatrices, mais zéro point de sutures, un cas plutôt chanceux. En moyenne dans l’Occitanie, les attaques canines engendrent huit jours de RTT.

Des formations pour les facteurs

La Poste a pris le problème par les crocs (Ok, on s’est permis un dernier jeu de mots, désolé) avec des formations de préventions pour ses facteurs. Des conseils pratiques, tel que ne pas s’approcher des portails ouverts, tendre le bras ou s’engager dans une rue avec un chien seul.

Des formations pratiques, mais insuffisantes. Trois attaques ont déjà eu lieu dans les Pyrénées Orientales rien que cette année.