Rennes : Des élus insultés et bousculés par des militants au conseil régional de Bretagne

INTRUSION La séance a été interrompue pendant plus d'une heure

Camille Allain

— 

Une session du conseil régional de Bretagne. Illustration.
Une session du conseil régional de Bretagne. Illustration. — C. Allain / 20 Minutes

Il était environ 10h30 ce vendredi quand un groupe d’une quinzaine d’individus a tenté de forcer les portes du conseil régional de Bretagne, réuni pour deux jours en assemblée à Rennes. Alertés par les cris, des élus se sont précipités vers les portes et faire barrage aux militants. « Il y a eu un moment de panique. Certains ont cru à un attentat », explique un témoin de la scène.

Des militants anti OGM  ont tenté de pénétrer dans l’hémicycle au moment de l’examen du texte sur la biodiversité. Ils souhaitaient prendre la parole au sujet du modèle agricole breton. Ils ont été refoulés par plusieurs élus régionaux mais la situation s’est envenimée. « Plusieurs élus ont été insultés, certains ont été bousculés ».

Dans une vidéo postée sur Twitter, le président du conseil régional Loïg Chesnais-Girard a dénoncé cette « agression », évoquant « le choc » ressenti par la conseillère Fanny Chappé, bousculée par les militants. Le vice-président à l’agriculture Olivier Allain a également été visé par des insultes.

Le président a dénoncé « des mots très violents » et une « situation inacceptable ». « Nous acceptons le débat mais nous ne pouvons tolérer la violence ». « Le débat doit rester le socle de notre démocratie », a réagi sur Twitter l’élue Gaël Le Saout.D'après Le Télégramme, plusieurs élus souhaiteraient porter plainte.