Alpes-Maritimes : Poursuivi pour injure et diffamation par Eric Ciotti, Cédric Herrou relaxé

JUSTICE Il s’était insurgé contre l’appel d’Eric Ciotti à renvoyer en Libye les bateaux de secours aux migrants

20 Minutes avec AFP

— 

Cédric Herrou à un procès en appel. (Illustration)
Cédric Herrou à un procès en appel. (Illustration) — Mathilde Ceilles / 20 Minutes

Figure de proue de l’aide aux migrants, Cédric Herrou, a été relaxé mercredi par le tribunal judiciaire de Grasse (Alpes-Maritimes). Il était poursuivi pour injure et diffamation à l’encontre du député LR Eric Ciotti en 2018. Il s’était, à l’époque, insurgé sur les réseaux sociaux contre son appel à renvoyer en Libye les bateaux de secours aux migrants comme l’Aquarius.

Sur CNews, Eric Ciotti avait exprimé sa compréhension pour la position italienne de fermer ses ports et plaidé pour la fermeté pour faire diminuer les flux migratoires, jugeant que l’Aquarius devait retourner vers les côtes libyennes, mais pas débarquer en Europe.

Cédric Herrou avait alors régi sur Tweeter dans un premier tweet, par la suite supprimé : « J’ai trouvé le plus gros porc français pour accueillir tout le misérabilisme du monde !! @ECiotti champion du monde !!! ». Le lendemain, il postait un autre message : « Quand@ECiotti dit en 2018 'mettons les migrants en Libye' il dirait en 1940 mettons-les dans les chambres à gaz ».

Cédric Herrou reconnaît des propos osés

Mi-juin, le parquet avait requis une condamnation, sans se prononcer sur la peine. L’agriculteur de la vallée de la Roya avait, lui, reconnu avoir eu des propos un peu osés mais souligné n’avoir eu aucune intention d’injurier, seulement d’attirer l’attention sur la position du député, intenable humainement selon lui compte tenu des exactions en Libye.

Ses avocats avaient plaidé qu’il avait « une fonction de lanceur d’alerte, et pouvait à ce titre bénéficier d’une liberté d’information comparable à celle des journalistes ».