Bordeaux : Un homme mis en examen pour tentatives de viol et de meurtre sur trois femmes la même nuit

ENQUETE Le parquet de Bordeaux a confirmé ce mercredi, la mise en examen d’un homme de 20 ans, qui aurait violemment agressé trois femmes à Bordeaux, dans la nuit du 28 au 29 juin dernier

Mickaël Bosredon

— 

Bordeaux, commissariat central de police - Photo : Sebastien Ortola
Bordeaux, commissariat central de police - Photo : Sebastien Ortola — S. ORTOLA / 20 MINUTES
  • Une femme a subi une tentative de viol, une autre une tentative de meurtre, et une autre a été violentée, la même nuit.
  • Un suspect, qui a été confondu par les trois victimes, a été interpellé et mis en examen.

Un individu suspecté de trois agressions sur trois femmes, la nuit du 28 au 29 juin derniers à Bordeaux, a été interpellé et mis en examen, indique ce mercredi le parquet dans un communiqué. L’affaire avait été révélée dans la matinée par Sud Ouest.

« Le 29 juin vers 3 h 45, écrit le parquet, les policiers étaient appelés cours du Médoc à Bordeaux, suite à une tentative de viol qui venait de se commettre. La victime décrivait avoir été agressée dans la rue par un individu qui avait tenté de la violer. Choquée, elle était prise en charge par les pompiers qui la conduisaient au CHU de Bordeaux. »

Le signalement du suspect, a permis par la suite l’interpellation d’un homme, lequel présentait une blessure à la main, « conformément aux descriptions de la victime ».

Une étudiante de 24 ans poignardée à neuf reprises

Un rapprochement était fait, avec les agressions de deux autres femmes, la même nuit dans un périmètre proche. L’une avait subi une tentative de meurtre, avec usage d’un couteau, et l’autre de violences. Etudiante de 24 ans, Caroline avait témoigné il y a quelques jours pour Actu.fr, révélant avoir été poignardée aux alentours de minuit cours du Médoc également. Touchée à neuf reprises, elle a été tailladée au niveau du cou, du visage et de l’abdomen.

« Le mis en cause, âgé de 20 ans, d’origine libyenne et en situation irrégulière sur le territoire français, était formellement identifié par les victimes, et des témoins », indique le parquet.

Une information judiciaire a été ouverte le 30 juin, des chefs de « tentative de viol par une personne en état d’ivresse manifeste, tentative de viol avec violence, tentative de meurtre, violence par une personne en état d’ivresse manifeste, et violence sur personne dépositaire de l’autorité publique ».

Il a été mis en examen et placé en détention provisoire.