C’est l’heure du BIM : Castex offre plus pour le Ségur, les Etats-Unis quittent l’OMS et agression à Bayonne

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)

X.M.

— 

Le Premier ministre Jean Castex à l'Elysée le 7 juillet 2020.
Le Premier ministre Jean Castex à l'Elysée le 7 juillet 2020. — Alfonso Jimenez//SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Au « Ségur de la santé », Jean Castex offre un milliard d’euros de plus

Petite surprise mardi soir au « Ségur de la santé » : le Premier ministre Jean Castex s’est invité à une réunion avec les syndicats. En s’impliquant directement dans le dossier, il souhaite ainsi « conclure » rapidement les négociations, avec un « protocole d’accord » finalisé d’ici jeudi. Pour cela, il n’est pas arrivé les mains vides. Le Premier ministre a annoncé une rallonge de plus d’un milliard d’euros pour les salaires et ajouté « les questions d’emplois » au menu des négociations. Les syndicats ne sont pour le moment pas complètement convaincus.

Les Etats-Unis se retirent officiellement de l’OMS

Au regard des attaques récurrentes du locataire de la Maison-Blanche contre l’institution, on pouvait se douter que l’annonce allait bientôt tomber. C’est donc maintenant officiel : le président Donald Trump a retiré les Etats-Unis de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) qu’il accuse d’avoir mal géré la pandémie de coronavirus, a annoncé mardi un sénateur américain. La notification sera effective au terme d’un délai d’un an, soit le 6 juillet 2021. Ce départ aura des conséquences directes pour l’organisation, les Etats-Unis en étant son plus gros contributeur.

A Bayonne, le ministre dénonce « un drame inédit et choquant »

Le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, s’est rendu mardi soir à Bayonne à la rencontre des salariés de Chronoplus. Dimanche soir, Philippe, leur collègue, a été roué de coups de pied et poings à la tête par quatre individus, et laissé inconscient à un arrêt de bus. Il est toujours dans une situation de mort cérébrale. En raison de la violence des coups portés, la qualification de tentative d’homicide volontaire à l’encontre des deux principaux mis en cause a été retenue. En signe de protestation, les conducteurs des bus et Tram’Bus du réseau vont entamer mercredi matin leur troisième jour de droit de retrait.