Lot-et-Garonne : Un mort dans le crash d’un autogire, un petit aéronef à hélice

ACCIDENT Agé de 64 ans, le pilote de cet autogire était coincé sous l’appareil et déjà décédé quand les secours sont arrivés sur place

Mickaël Bosredon

— 

Un autogire. Illustration.
Un autogire. Illustration. — Capture d'écran Flikr

Un sexagénaire est mort dimanche à Sos (Lot-et-Garonne) dans le crash d'un autogire, petit engin motorisé à hélice, qu’il pilotait, a-t-on appris auprès des pompiers et de la gendarmerie.

Âgé de 64 ans et originaire de la région toulousaine, le pilote de cet appareil de type autogire, petit aéronef ressemblant à un hélicoptère, était coincé sous l’appareil et déjà décédé quand les secours, alertés par des témoins à la mi-journée, sont arrivés sur place, ont indiqué à l’AFP les pompiers. Un autogire est un aéronef dont la sustentation est assurée par un rotor tournant en roue libre et dont la propulsion est rendue possible par une hélice et un moteur.

Des témoins ont vu l’appareil prendre feu

D’après la gendarmerie, des témoins ont vu l’appareil prendre feu à la suite de l’explosion de son moteur, avant de tomber à pic et de se fracasser au sol.

L’enquête, qui doit permettre de déterminer les circonstances exactes de l’accident, a été confiée à la brigade de gendarmerie des transports aériens (GTA) de Mérignac (Gironde).

Un Mirage percute un ULM : deux morts