Armée: Le vice-amiral Rolland, nouveau chef d’état-major particulier du président

NOMINATION Il remplace l’amiral Bernard Rogel, qui occupait le poste depuis juillet 2016

20 Minutes avec AFP

— 

Le palais de l'Elysée (illustration).
Le palais de l'Elysée (illustration). — V. WARTNER / 20 MINUTES

Un jeu de chaises musicales va pouvoir démarrer à la tête des armées et c’est encore un marin qui aura la meilleure place auprès d’Emmanuel Macron. Le vice-amiral d’escadre Jean-Philippe Rolland vient en effet d’être nommé chef d’état-major particulier du président à compter du 1er août.

Ancien pacha du « Charles-de-Gaulle »

Agé de 56 ans, il commande depuis 2017 la Force d’action navale, qui regroupe les bâtiments de surface de la marine nationale. Jean-Philippe Rolland a également commandé le porte-avions Charles-de-Gaulle. Il remplace l’amiral Bernard Rogel, 64 ans, un ancien sous-marinier qui occupait le poste de « CEMP » depuis juillet 2016, date de sa nomination sous la présidence de François Hollande.

Le chef d’état-major particulier du président conseille et accompagne le chef de l’Etat, qui est aussi le chef des armées, dans la conduite de la politique de défense, notamment les opérations extérieures. Le général de Gaulle a créé ce poste lors de la mise en place de la dissuasion nucléaire française, le président étant l’ultime arbitre dans l’emploi de cette force.