Vienne : Le Futuroscope annonce 300 millions d’euros d’investissement et un second parc

KINEMAX Un parc aquatique devrait voir le jour à côté du parc historique

Rachel Garrat-Valcarcel

— 

Le parc d'attraction du Futuroscope, près de Poitiers. (archives)
Le parc d'attraction du Futuroscope, près de Poitiers. (archives) — GUILLAUME SOUVANT / AFP

Le Futuroscope, parc de loisirs situé près de Poitiers (Vienne), va bénéficier de 300 millions d’euros d’investissements pour se rénover et s’agrandir, avec la création d’un parc aquatique, de deux hôtels et de trois nouvelles attractions d’ici 2025, a annoncé vendredi son exploitant la Compagnie des Alpes. « En pleine période de crise du Covid-19, ce projet illustre notre volonté de poursuivre une stratégie volontariste d’investissements dans la durée », a résumé Dominique Marcel, PDG du groupe qui portera le projet en partenariat avec le département de la Vienne et la Caisse des dépôts et consignations (CDC).

« L’objectif premier est de conforter et développer le site comme une destination de court séjour d’exception, et de faire venir les gens de plus loin, Français comme Européens », met en avant Dominique Marcel, dont le groupe est l’actionnaire majoritaire depuis 2011 du parc qui accueille près de 2 millions de visiteurs par an. Extension mitoyenne, le « Futuroscope 2 sera composé d’un parc aquatique, l’Aquascope, qui sera à la fois de l’immersion aquatique et numérique, ainsi que de deux hôtels thématisés », précise-t-il.

200 millions d’euros pour la rénovation

Au total, l’engagement financier s’élève à 304 millions d’euros : pour le parc actuel, 200 millions d’euros sur dix ans seront portés par la SAPF, tandis que pour le « Futuroscope 2 », 104 millions d’investissements seront apportés par une nouvelle société détenue par la Société d’économie mixte de la Vienne et la Caisse des dépôts. « Un nouveau chapitre s’ouvre dans l’histoire du Futuroscope », a souligné sur Twitter le département de la Vienne, estimant que le projet allait créer 750 emplois directs et induits.

« L’objectif premier est de transformer le Futuroscope, en renforçant la qualité et l’attractivité de l’offre et en augmentant les capacités d’accueil. Nous voudrions dépasser très largement les deux millions de visiteurs » à terme, a indiqué Dominique Marcel. La Compagnie des Alpes est le leader mondial de l’exploitation des domaines skiables (avec des stations comme Val d’Isère, les Arcs ou encore Tignes), et possède également des destinations de loisirs, comme Parc Astérix et Grévin.