Coronavirus : Cet été, la SNCF s’attend à accueillir 20 % de voyageurs en moins dans ses trains

TRANSPORTS Près de 20 millions de voyageurs devraient transiter dans les gares françaises cet été, contre 25 millions l’an dernier

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration d'un TER de la SNCF en gare de Lille Flandres.
Illustration d'un TER de la SNCF en gare de Lille Flandres. — M. Libert / 20 Minutes

« Un été pas comme les autres. » C’est ainsi que s’annonce la pause estivale pour la SNCF, qui s’attend à accueillir 20 millions de voyageurs dans ses trains durant cette période encore marquée par la crise du coronavirus. L’an dernier, les gares françaises avaient vu passer 25 millions de voyageurs. Mais la crise sanitaire est passée par là.

« Les Français ont vraiment envie de vacances, ils ont envie de souffler », estime le PDG de SNCF Voyageurs, Christophe Fanichet. Et d’ajouter : « Aujourd’hui, on a des Français qui ont envie de découvrir la France. »

35 % de réservation en août

Mais si les réservations ont atteint les mêmes niveaux que l’année dernière aux mêmes dates, « on n’a pas rattrapé le retard, on a encore pas mal de places dans nos trains », poursuit le dirigeant qui promet échanges et remboursements sans frais jusqu’à fin août. « On a encore pas mal de places dans nos trains », avec pour l’instant 20 % de trains complets le week-end et des taux de remplissage de l’ordre de 50 % en juillet et de 35 % en août, expose-t-il, un brin amer.

La SNCF a toutefois quadruplé le nombre de billets vendus à petits prix, tant dans les TGV et Intercités que dans les TER.

Pour expliquer ce retard de réservation, Christophe Fanichet estime qu’il y a l’incertitude de pouvoir voyager sereinement partout en France, les interrogations légitimes des Français sur leur propre avenir. « Tous nos voyageurs vont pouvoir voyager en toute sécurité sanitaire », assure-t-il, précisant que le port du masque obligatoire et le nettoyage des trains a été renforcé.

Le premier week-end des grands départs en vacances, 800.000 voyageurs sont attendus dans les TGV et Intercités, qui seront aiguillés dans les gares par 1.500 « gilets rouges ». La compagnie publique attend « un peu plus de 1,5 million » de voyageurs sur le week-end suivant incluant le pont du 14 juillet.