Coronavirus : A son tour, le Sénat crée une commission d’enquête sur la gestion de la crise sanitaire

EPIDEMIE Mise en place pour six mois, la commission d’enquête du Sénat entamera ses auditions dès juillet

B.C. avec AFP

— 

Le Sénat a refusé le plan de déconfinement gouvernemental
Le Sénat a refusé le plan de déconfinement gouvernemental — Senat/Cecilia Lerouge/SIPA

Tour à tour, la commission d'enquête parlementaire sur le coronavirus a entendu Jérôme Salomon, le directeur général de la santé, le très médiatique professeur Didier Raoult ou encore ce mardi l'ex-ministre de la Santé, Agnès Buzyn.

Des acteurs de la crise sanitaire que l’on pourrait revoir interrogés dans le cadre d’une commission d’enquête, mais cette fois-ci sénatoriale. Les locataires du Palais du Luxembourg, majoritairement de droite, ont voté à l'unanimité mardi sa création, avec l’objectif d’aborder la gestion de la crise sanitaire du coronavirus.

Mise en place pour six mois, la commission aura un format élargi à 36 membres et entamera ses auditions dès juillet, alors que celles de l’Assemblée nationale sont toujours en cours.

Elle a été proposée par le président du Sénat, Gérard Larcher (LR), qui estime « essentiel de comprendre les causes de cette impréparation afin d’en tirer les leçons pour l’avenir ». Il souhaite par ailleurs une « analyse approfondie, lucide, rigoureuse, objective (…) aujourd’hui indispensable pour éviter que se reproduisent les erreurs qui ont pu être commises [dans le cadre d’une] démarche [répondant] à une exigence démocratique et constructive ».