Coronavirus : Privée de marches, la fierté LGBT s’adapte en ligne

MOBILISATION De nombreuses festivités sont prévues sur Internet ce samedi pour la Gay Pride 2020

20 Minutes avec AFP

— 

Des drapeaux arc-en-ciel dans les rues de New York.
Des drapeaux arc-en-ciel dans les rues de New York. — Cindy Ord / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images

La mobilisation s’adapte. De nombreuses Marches des Fiertés ont dû être annulées ou reportées dans le monde à cause de la pandémie de nouveau coronavirus, mais la communauté LGBT (lesbiennes, gays, bis et trans) prévoit tout de même de nombreuses festivités en ligne ce samedi pour la Gay Pride 2020.

Une « Global Pride » promet ainsi de faire vivre l’esprit de l’événement, avec une fête spéciale diffusée en direct sur Internet pendant 24 heures. Les organisateurs, qui fédèrent des responsables de plusieurs marches des fiertés à travers le monde, espèrent réunir plusieurs centaines de millions de personnes devant leur ordinateur. Le coup d’envoi a été donné à 6h, heure de Londres. L’événement marathon est présenté par le chanteur et drag queen Todrick Hall, rendu célèbre par l’émission American Idol. Parmi les têtes d’affiche, les chanteuses pop Kesha et Ava Max, mais aussi des invités politiques comme Carlos Alvarado, le président du Costa Rica, pays qui vient de légaliser le mariage homosexuel.

Un effet amplificateur ?

Cette bascule contrainte vers des festivités en ligne représente également une opportunité pour les organisateurs, qui espèrent toucher une audience plus diverse, dans des dizaines de pays où l’homosexualité demeure illégale et punie par la loi.

En France, la Marche des Fiertés de Paris a été reportée au 7 novembre, selon l’Inter-LGBT, qui l’organise. Mais le magazine Têtu et plusieurs associations proposent eux aussi une alternative en ligne samedi, intitulée « Fièr.e.s et Têtu ». L’événement, qui doit mêler DJs et tables rondes, débutera à midi, heure de Paris.