Marseille : Cinq piscines (sur 15) rouvrent cet été en mode dynamique aux nageurs et baigneurs

NATATION En juillet, deux piscines sont par ailleurs dédiées au programme « J’apprends à nager », et en août plus qu’une…

Caroline Delabroy

— 

La piscine Desautel, dans le 9e arrondissement, est l'une des cinq piscines ouvertes en juillet.
La piscine Desautel, dans le 9e arrondissement, est l'une des cinq piscines ouvertes en juillet. — J. Saint-Marc / 20 Minutes
  • A partir du 29 juin et jusqu’à la fin de l’été, cinq bassins seront ouverts simultanément au public avec différents créneaux dédiés au public senior, aux nageurs et aux familles.
  • Entre chaque groupe, les locaux seront désinfectés. La capacité d’accueil est, selon les piscines, de 60 à 100 personnes simultanément.

Pour aller à la piscine cet été à Marseille, mieux vaut habiter… près de la plage. Sur les 15 piscines municipales de la ville, cinq seront ouvertes simultanément au public : Saint Charles, Pointe Rouge, Desautel, Lamartine et René-Magnac en juillet, et Pointe Rouge (rebelote), Louis Armand, Frais Vallon, Saint-Joseph et René Magnac (rebelote) en août. Soit, si nos comptes sont bons, une piscine de moins que l’an passé. Pour des créneaux horaires réduits du fait du protocole sanitaire (entre chaque groupe, les locaux sont désinfectés).

« C’est pas de la nage, c’est aller se prendre la tête. »

A compter de ce lundi, les piscines rouvrent pour la première fois depuis le déconfinement, en « mode dynamique ». Concrètement, les entrées se feront par créneaux d’1 h 30, par vague de 12 personnes maximum. Dans le bassin, la fréquentation maximale instantanée est de 100 personnes à la Pointe Rouge et de 60 dans les autres piscines. Le créneau de 10 h à 11 h 30 est réservé aux plus de 65 ans, celui de 12 h 30 à 14 h aux nageurs, et ceux de 15 h à 16 h 30 et 17 h 30-19 h aux familles.

« Il n’y a que quelques piscines ouvertes et le temps de se déplacer au bon endroit, cela va faire court pour une pause déjeuner », se désole Marilyn qui a déjà dû délaisser Vallier, fermée depuis un an juste après sa réouverture. « Et si c’est pour rester dans sa ligne, sans pouvoir dépasser quelqu’un… C’est pas de la nage, c’est aller se prendre la tête », soupire cette sportive. D’après la mairie, le mode dynamique implique « la pratique de la natation et de la baignade, et la fermeture des solariums ».

Opération « j’apprends à nager »

Pour Claire Parez, présidente du club Marseille Dolfin, il n’y a en tout cas pas de risque à se baigner dans de l’eau chlorée. « L’éventuel souci n’est pas dans l’eau du bassin, mais dans l’eau stagnante autour et sur les surfaces touchées par les gens, d’où tout le protocole de nettoyage et de gestion des arrivées. » Le club sera de l’opération gratuite « J’apprends à nager », pour les 6-12 ans, en juillet à la piscine de Frais Vallon. Plusieurs piscines sont dédiées à cet apprentissage : Frais Vallon donc, et Saint-Joseph en juillet, puis La Busserine en août. Même si, protocole oblige, le club ne pourra accueillir que 60 enfants par semaine au lieu du double habituellement, « il faut une bouffée d’air », assure Claire Parez.

L’an passé, les piscines marseillaises ont été fréquentées l’été par 55.000 personnes (sur les 600.000 entrées dans l’année), avec une offre quasi aussi restreinte. Dans une récente note technique des services municipaux que s’est procurée La Marseillaise, l’état des piscines de Marseille est ainsi décrit : « La plupart des équipements sont en bout de course, sont peu attractifs et présentent une faible efficience. » La modernisation de huit bassins serait à l’étude.

L’été prochain, Marseille devrait en tout cas compter avec la piscine Bombardière et celle tant attendue de Vallier qui, promet la mairie, devrait rouvrir en septembre.