Coronavirus : Le point sur les rapports déclarés entre Didier Raoult et l'industrie pharmaceutique au cours des dernières années

FAKE OFF A partir des données publiques, « 20 Minutes » a vérifié les liens entre Didier Raoult et Sanofi et Gilead, deux grands laboratoires pharmaceutiques

Mathilde Cousin
— 
Didier Raoult devant la commission d'enquête à l'Assemblée nationale, le 24 juin.
Didier Raoult devant la commission d'enquête à l'Assemblée nationale, le 24 juin. — Thomas COEX / AFP
  • 20 Minutes a examiné les données publiques pour vérifier s’il existe des liens entre Didier Raoult et Sanofi et Gilead, deux grands laboratoires pharmaceutiques.
  • Selon le site Transparence Santé, Didier Raoult n’a reçu aucune sorte de financement de la part d’entreprises de santé entre 2014 et 2019.
  • Des liens qui ont existé entre l'IHU et Sanofi aux débuts de l'établissement marseillais se sont arrêtés en 2015, confirment le laboratoire et l'IHU.

Une attaque envers ses contradicteurs. Auditionné par les députés mercredi, Didier Raoult, qui a promu l’hydroxychloroquine comme traitement du Covid-19, a dénoncé des liens financiers qui existeraient entre le laboratoire Gilead et des médecins qui avaient douté de l’efficacité de l’hydroxychloroquine pour traiter le nouveau coronavirus – des affirmations difficiles à confirmer. Gilead commercialise le remdesivir, un antiviral qui est également testé pour traiter la maladie.

Le directeur de l’Institut hospitalo-universitaire (IHU) Méditerranée Infection à Marseille, co-auteur d’un article sur la définition juridique du conflit d’intérêts, et son institution ont-ils également des liens avec des entreprises du secteur de la Santé ? 20 Minutes s’est plongé dans les données publiques.

Selon le site Transparence Santé, Didier Raoult n’a reçu aucune sorte de financement de la part d’entreprises de santé entre 2014 et 2019. Une recherche au nom du professeur dans la base de données ne renvoie vers aucun résultat. Cette base s’appuie sur les déclarations des entreprises, qui « doivent rendre publics les avantages, les rémunérations accordés aux différents acteurs intervenant dans le champ de la santé », précise le ministère de la Santé.

Plus aucun lien entre l’IHU et Sanofi, confirment le laboratoire et l’IHU

Sur son site, l’IHU cite, parmi ses partenaires privés, le laboratoire Sanofi, qui commercialise le Plaquénil, médicament à base d’hydroxychloroquine. Un représentant de Sanofi explique à 20 Minutes qu’il n’y a plus aucun lien entre l’IHU et le laboratoire depuis la fin d’un contrat de recherche sur les maladies infectieuses en 2015. Ces recherches « n’ont pas abouti », souligne le représentant.

Un représentant de l’IHU confirme à 20 Minutes qu’il n’y a « aucun échange » avec le laboratoire « depuis cinq ans ». Le contact avait été établi avec cette entreprise au moment de la création de l’établissement marseillais : « Lorsque l’IHU a été lancé, il y a eu un appel à projets, développe le représentant. Les industriels y étaient associés, et Sanofi y a été associé. »

« Un des enjeux majeurs de l’avenir, c’est la réutilisation des molécules anciennes »

Sur BFMTV le 3 juin, Didier Raoult avait justifié le choix de ce laboratoire : « J’avais contacté Sanofi pour la même raison d’ailleurs que maintenant. C’est parce que je pense qu’un des enjeux majeurs de l’avenir, c’est la réutilisation des molécules anciennes et […] Sanofi a beaucoup de molécules anciennes. » Toutefois, le spécialiste des maladies infectieuses avait expliqué que Sanofi n’avait jamais financé « de recherches ni d’équipes de recherches ».

En 2014 et  2016, le professeur était annoncé à deux tables rondes auxquelles était également convié un représentant de Sanofi. Ces événements n’ont toutefois pas été organisés par le laboratoire, qui précise ne pas avoir organisé de journées d’études où figurait le spécialiste des maladies infectieuses. Dans sa déclaration d’intérêt, renseignée en mars, Didier Raoult  ne déclare aucun lien avec Sanofi, ni avec Gilead.

Didier Raoult siège dans une fondation

En plus de ses fonctions à l’IHU, Didier Raoult siège à la Fondation Mérieux. Depuis décembre 2015, il est membre du « collège des personnalités qualifiées » de la fondation, consacrée à la lutte contre les maladies infectieuses dans les pays en voie de développement. Une représentante de la Fondation Mérieux souligne que les membres du conseil d'administration « ne reçoivent aucune rémunération pour assurer leur rôle auprès de la fondation ».

Didier Raoult avait rappelé sur BFMTV que la fondation privée est un membre « fondateur » de l’IHU. « On a des liens [avec eux] mais qui ne sont pas des liens de travail [car] c’est impossible », avait-il ajouté.

Dans son dernier rapport disponible, portant sur l’année 2018, la Fondation Mérieux indique compter parmi ses partenaires Sanofi Pasteur, Sanofi USA, Gilead et la Fondation Gilead. 

Une représentante de Gilead précise à 20 Minutes ne pas vouloir faire de commentaires et ajoute que l’entreprise « est disponible pour répondre à toutes les questions des parlementaires de la commission d’enquête de l’Assemblée nationale ».