Coronavirus : La France pourrait tester davantage, selon un membre du conseil scientifique

DEPISTAGES Pour Arnaud Fontanet, il faudrait faire jusqu’à 20.000 tests en plus par jour, en allant à la rencontre des populations

20 Minutes avec AFP

— 

Une saisonnière lors d'un test Covid-19, à Châteaurenard, le 10 juin 2020.
Une saisonnière lors d'un test Covid-19, à Châteaurenard, le 10 juin 2020. — CLEMENT MAHOUDEAU / AFP

Face au coronavirus, la France s’est massivement équipée en matériel de dépistage. L’épidémiologiste Arnaud Fontanet, membre du conseil scientifique, estime toutefois que la France ne fait pas assez de tests et qu’elle n’utilise pas sa capacité à plein.

« On a une capacité de tester qui va jusqu’à 100.000 tests par jour », a-t-il indiqué, mais « cette capacité de tester n’est pas suffisamment utilisée, on est à environ 30.000 tests par jour ». Pour Arnaud Fontanet, il faudrait monter à environ « 50.000 tests par jour », en testant les personnes qui ont des symptômes du Covid-19, mais aussi en menant davantage de campagnes de tests directement auprès des populations, comme cela a été le cas en Ile-de-France avec des centres installés dans des rues ou sur des places de marché. « Ce sont des très belles initiatives », a-t-il jugé.

Trente mille décès liés à l’épidémie

Après la Fête de la musique, où des rassemblements en plein air ont eu lieu sans respecter la distanciation sociale, le chercheur a rappelé que « l’essentiel des clusters (…) se font en milieu confiné ». Pour autant, « si vous avez, au milieu de ces jeunes qui dansent, un sujet infecté et notamment un supercontaminateur (…), une personne très contagieuse (…), elle va bien sûr dans ces conditions infecter beaucoup », a-t-il averti. Selon lui, entre 10 et 20 personnes peuvent alors être atteintes.

La France a enregistré depuis début mars près de 30.000 décès en lien avec cette épidémie, jugée désormais sous contrôle. Selon le dernier bilan, lundi soir, 23 décès supplémentaires ont été recensés en vingt-quatre heures et le nombre de patients du Covid-19 en réanimation continue parallèlement de baisser.