Coronavirus à Toulouse : 33 cas testés positifs au sein du cluster survenu après un repas de fête

SANTE Après rassemblement de 52 personnes le 1er juin dans l’agglomération toulousaine, 33 personnes ont été testées positives au Covid-19

Béatrice Colin

— 

Les premiers prélèvements du cluster toulousain ont été réalisés au drive-test mis en place par le CHU de Toulouse.
Les premiers prélèvements du cluster toulousain ont été réalisés au drive-test mis en place par le CHU de Toulouse. — Fred Scheiber / SIPA

Le nombre de cas positifs a doublé en une semaine au sein du cluster détecté dans l’agglomération toulousaine. Samedi dernier, la préfecture de la Haute-Garonne et l’agence régionale de santé annonçaient un nouveau foyer de Covid-19, le premier du genre dans le département, pour le moins épargné par l’épidémie de coronavirus.

Tout est parti d’un repas rassemblant 52 personnes le 1er juin dernier. « Cinq familles de l’agglomération ont été en contacts avec une personne infectée au Covid-19 de retour d’Allemagne », ont indiqué les autorités.

Depuis, elles tentent de remonter la chaîne d’infection. Samedi dernier, elle avait identifié 16 cas positifs et 11 négatifs. Ce vendredi, elle annonce que ce cluster dénombre désormais « 33 cas positifs, 16 négatifs sur les 64 cas contact identifiés ».

Au drive-test du CHU

« Parmi eux, des personnes vivant sur le camp de La Flambère à Toulouse ont été identifiées. Une opération de dépistage a donc été menée en complément des premières investigations. Une équipe constituée de l’ARS, Santé publique France, Médecin du monde, la PASS mobile (CHU) et l’association « Rencont’rom nous » s’est rendue sur le camp », indique l’Agence régionale de santé.

Toutes ces personnes ont été invitées à se présenter au drive-test de l'hôpital Purpan au cours de trois matinées où il leur a été rappelé les gestes barrières et la nécessité de respecter la quarantaine. Les autorités sanitaires rappellent que le virus circule toujours et qu’il reste nécessaire d’être vigilant.