C’est l’heure du BIM : Avia censurée, la mort du chef d’Aqmi confirmée et violents orages autour de Lyon

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu'il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d'information matinal (BIM)

X.M.

— 

La loi Avia contre la haine en ligne a été très largement censurée par le Conseil constitutionnel (illustration).
La loi Avia contre la haine en ligne a été très largement censurée par le Conseil constitutionnel (illustration). — RAPHAEL BLOCH/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Le Conseil constitutionnel censure la loi de lutte contre la haine en ligne

Le Conseil constitutionnel a censuré ce jeudi le cœur de la loi sur la lutte contre la haine en ligne, dite loi « Avia », du nom de la députée LREM qui l’a portée au Parlement. En cause ? Certaines nouvelles obligations à la charge des opérateurs de plateformes Internet sont jugées attentatoires à la liberté d’expression et de communication. En outre, le Conseil a jugé « particulièrement bref » le délai de 24 heures imposé à certains opérateurs, « sous peine de sanction pénale », pour « retirer ou rendre inaccessibles des contenus manifestement illicites en raison de leur caractère haineux ou sexuel ».

Aqmi confirme la mort de son chef au Mali

Il n’y a désormais plus de doute. Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) a reconnu la mort de son chef, l’Algérien Abdelmalek Droukdal, d’après des informations jeudi du groupe américain Site spécialisé dans la surveillance des organisations djihadistes. La France avait annoncé début juin que ses forces spéciales avaient procédé à l’opération dans le nord du Mali. Les Etats-Unis ont quant à eux assuré avoir fourni des renseignements et un soutien.

De violents orages de grêle ont inondé plusieurs routes autour de Lyon

Météo France avait prévenu. Pour de nombreux automobilistes circulant notamment dans l’ouest lyonnais, la fin d’après-midi de jeudi a eu des allures d’apocalypse. Eclairs, tonnerre, trombes d’eau et surtout grêle ont formé un cocktail détonant tout autour de Lyon. Heureusement, aucune victime n’est à déplorer même si policiers et pompiers ont dû intervenir durant toute la soirée.