Des jeunes qui « ne se laissent plus faire » face aux violences policières ? Retour sur une vidéo virale

FAKE OFF La vidéo d'un contrôle policier qui s'achève par des coups entre une personne interpellée et les forces de l'ordre est partagée sur les réseaux sociaux depuis ce jeudi

Alexis Orsini
— 
Des policiers en train de manifester à Montpellier, le 12 juin 2020. (illustration)
Des policiers en train de manifester à Montpellier, le 12 juin 2020. (illustration) — Eric Beracassat/SIPA
  • Dans la foulée des annonces de Christophe Castaner contre les violences policières, dont l'abandon d'une technique d'interpellation décriée, plusieurs policiers ont manifesté leur mécontentement en cette période de vives tensions sur le sujet.
  • Sur Twitter, une vidéo relayée par plusieurs comptes prétend montrer des « jeunes qui ne se laissent plus faire » lors d'une interpellation musclée.
  • Si la séquence est authentique, elle a en réalité été filmée le 29 mai, et n'a donc aucun lien avec le contexte actuel.

Alors que des policiers ont manifesté leur mécontentement ces derniers jours face aux annonces du ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, sur la « tolérance zéro » contre le racisme dans la police et l’abandon de certaines mesures – comme la prise par le cou –, certains internautes se réjouissent de voir des citoyens résister aux forces de l’ordre dans ce contexte de défiance.

« Face aux violences policières, les jeunes ne se laissent plus faire. Cette scène se déroule à Orléans, on voit un policier qui essaie de placer une clef de cou par derrière à un jeune homme qui ne présentait visiblement aucune menace », affirme ainsi un tweet relayant une vidéo reprise par ailleurs sur les réseaux sociaux avec des commentaires semblables.

La séquence, d’une durée de trente secondes, montre des policiers en train de discuter avec un homme, à proximité d’une voiture à l’arrêt, lorsqu’une deuxième personne sort soudainement du véhicule. Un autre membre des forces de l’ordre le saisit alors par le dos et tente de l’immobiliser au niveau du cou, sans succès, avant de lui décocher un coup de poing et d’en recevoir en retour. Les images s’achèvent sur la fuite de l’homme qui semble ainsi échapper à son interpellation.

FAKE OFF

Cette vidéo a bien été tournée à Orléans, mais le mois dernier, comme le confirme le service d’information et de communication de la police nationale (Sicop) à 20 Minutes : « Ce contrôle a eu lieu le 29 mai avec des individus qui roulaient à tombeau ouvert dans le centre-ville. Une fois arrêtés, ils sont sortis de la voiture très alcoolisés, et les policiers n’ont pas pu faire le contrôle selon la procédure habituelle qui consiste à faire sortir les personnes une par une. »

Comme on peut le voir sur les images, la situation s’est alors envenimée, mais, contrairement à ce que laisse penser la fin de la séquence, la personne qui s’est débattue a bien été arrêtée. « Le contrôle a donné lieu à quatre gardes à vue pour alcoolémie au volant, défaut de permis de conduire, outrage et violence, ainsi qu’à quatre convocations par officier de police judiciaire », précise le Sicop.

La vidéo n’a donc rien à voir avec le contexte actuel de tensions au sein des forces de l’ordre ou les récentes annonces de Christophe Castaner. En revanche, le jour de cette interpellation, la mort de George Floyd à Minneapolis (Minnesota), faisait déjà les gros titres en France et avait remis le débat autour des violences policières sur le devant de la scène médiatique.