Le déficit du système de retraites devrait atteindre cette année les 30 milliards d'euros

TROU ABYSSAL Entre les reports et les exonérations de cotisations sociales, les régimes de retraite ont enregistré une chute de leurs recettes depuis le début de la crise sanitaire

20 Minutes avec AFP

— 

Un couple de retraités (illustration).
Un couple de retraités (illustration). — Jeff Blackler/Shutterst/SIPA

Un trou abyssal, qui vient ajouter à la situation déjà pas flamboyante de l’économie française. Le Conseil d’orientation des retraites vient d’annoncer que le déficit du système de retraités français devrait approcher cette année les 30 milliards d’euros.

Ou pour être plus prévus, le solde de l’ensemble des régimes de retraite s’établirait à la fin de l’année à – 29,4 milliards d’euros selon ses projections, soit 25,2 milliards d’euros de plus que la dernière estimation publiée à l’automne 2019.

La crise du coronavirus est à l’origine cette inflation du trou des régimes de retraite. Ils ont enregistré une chute de leurs recettes, des « pans entiers de l’économie » hexagonale ayant été « mis à l’arrêt » au cours des dernières semaines. Notamment à travers des reports et exonérations de cotisations sociales décidées par le gouvernement pour ne pas voir péricliter des secteurs entiers.

Ces dernières devraient ainsi plafonner à 310,8 milliards d’euros, 25,7 milliards, donc en dessous des projections de novembre dernier.

Baisse des dépenses

D’un autre côté, les dépenses devraient être un peu moins élevées que prévu : elles atteindraient 340,2 milliards d’euros, soit 500 millions d’euros de moins que la dernière estimation.

Cette différence est liée à la forte mortalité observée ces derniers mois chez les personnes âgées. Des données qui pourraient être révisées précise le Conseil d’orientation des retraites au vu des « très fortes incertitudes sur le bilan statistique encore provisoire de la surmortalité ».