Coronavirus : Doit-on être placé en quarantaine à son retour de voyage à l’étranger ?

ECLAIRAGE Pas facile de s’y retrouver dans le flux d’informations qui tombent sur le nouveau coronavirus ou le déconfinement. Une question en particulier vous taraude ? « 20 Minutes » fait en sorte de vous apporter la réponse

C.Mo.

— 

Arrivée à l'aéroport (illustration).
Arrivée à l'aéroport (illustration). — L. Venance / AFP

Parmi les activités bouleversées par le coronavirus, les voyages internationaux ont connu une forte chute ces dernières semaines. En parallèle de la baisse spectaculaire du trafic aérien, les restrictions de déplacement se sont multipliées. La réouverture des frontières est actuellement en discussion dans l’Union européenne.

La Commission européenne a recommandé ce jeudi la levée de toutes les restrictions de voyage au sein de l’Union européenne et de l’espace Schengen au 15 juin, et la réouverture des frontières extérieures de l’UE dès le 1er juillet aux voyageurs des Balkans occidentaux. La question de la quarantaine (ou « quatorzaine » dans le cas du coronavirus) inquiète plusieurs lecteurs :

« Mon fils rentre du Canada, devra-t-il être mis en quatorzaine ? » Gomez

« Je rentre du Maroc où je viens de passer trois mois. Dois-je me confiner ? » Denis

Voici les réponses que nous avons trouvées :

Un isolement volontaire. Les deux cas évoqués par nos lecteurs concernent des pays extérieurs à l’Europe. Depuis le 25 mai, les voyageurs qui rentrent en France de pays qui n’appartiennent pas à l’UE (ou Royaume-Uni, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Suisse et Vatican) sont invités à respecter une « quarantaine volontaire » de 14 jours à domicile ou dans une structure dédiée, selon leur choix. Certains cas exceptionnels, comme un « motif familial impérieux », permettent de s’y soustraire, à condition de ne pas présenter de symptômes du Covid-19, précise le ministère des Affaires étrangères sur son site.

En principe, pas de quarantaine de retour d’un pays européen. Lorsque l’on rentre en France d’un pays européen, cette « quarantaine volontaire » n’est pas demandée. Pourquoi ? Les « situations épidémiologiques » sont proches dans l’UE et la gestion de la crise est « coordonnée ».

Les cas espagnol et britannique. En revanche, la France a imposé la réciprocité à l’Espagne et promis de faire de même envers le Royaume-Uni qui exige une quatorzaine. En clair, puisque ces pays imposent aux Français des restrictions à leur arrivée sur leur sol, Paris applique des restrictions à toutes les personnes venant de ces pays. En fait, il leur est simplement « demandé » de se soumettre à la « quarantaine volontaire ».

Pratique. Sur sa page de «conseils aux voyageurs», le ministère des Affaires étrangères détaille pour chaque pays les restrictions aux voyages prises par chaque pays, dans le cadre de la lutte contre l’épidémie.

Pour que vous y voyiez plus clair, 20 Minutes s’emploie à répondre à vos interrogations, que vous pouvez nous adresser en suivant la marche à suivre ci-dessous. Des questions qui doivent, nous vous en serons reconnaissants, concerner un autre sujet que celui abordé dans l’article ci-dessus. N’hésitez pas à vérifier que votre question n’a pas déjà été traitée sur notre site. Pour le savoir, allez dans la barre de recherche située tout en haut de notre page d’accueil. Dans tous les cas, n’oubliez pas de laisser votre e-mail dans votre message. Merci par avance (et prenez soin de vous) !