Toulouse : Jésus Christ vs Dark Vador… Au centre-ville, cette affiche ne passe pas inaperçue

RELIGION La paroisse des étudiants de Toulouse a installé une affiche pour illustrer « le combat spirituel » en plein centre-ville

Nicolas Stival

— 

Dark Vador d'un côté (obscur), Jésus de l'autre sur l'affiche installée rue Valade, à Toulouse.
Dark Vador d'un côté (obscur), Jésus de l'autre sur l'affiche installée rue Valade, à Toulouse. — PDE
  • Installée rue Valade, à deux pas de la place Saint-Pierre et de ses soirées festives, une affiche met en scène Jésus-Christ et Dark Vador.
  • Si l’initiative a fait réagir parfois très négativement certains fans de Star Wars, le père Damien Verley assure que le retour est essentiellement positif, et explique le message que sa paroisse veut véhiculer.

« Tout mais pas l’indifférence », chantait Jean-Jacques Goldman en 1981. Ces paroles trouvent une résonance particulière trente-neuf ans plus tard à Toulouse, avec l’initiative de la Paroisse des étudiants, à deux pas de la très festive place Saint-Pierre. Installée pour le carême, remisée au début du confinement puis réinstallée avant Pâques, cette affiche à double face met en scène d’un côté Dark Vador, l’emblématique méchant de Star Wars avec son sabre à lame rouge et de l’autre Jésus, équipé d’un sable à lame bleue à la manière des chevaliers Jedi.

Sur le Web, certains fans – pas franchement acquis à la cause catholique – de la saga lancée par George Lucas, se sont émus, voire énervés, de ce détournement. « Je n’ai pas trop eu de réflexions désobligeantes », assure pourtant le père Damien Verley, en charge de cette paroisse qui accueille en l’église Saint-Pierre-des-Chartreux « 400 personnes tous les dimanches et 1.500 ou 2.000 lors des grandes occasions ».

« J’entends des gens morts de rire »

« Par antireligion, il y a des gens qui trouvent une raison de se défouler sur les réseaux sociaux, estime l’abbé de 36 ans. Moi, j’entends des gens morts de rire toute la journée, depuis mon bureau ou lorsque je prie. »

Mais au fait, quel message (outre les horaires des messes) faut-il lire à travers cette affiche, fruit de plusieurs réunions de travail ? « Le combat spirituel est très important pour nous, chrétiens, indique le père Verley, qui a déjà accompagné certaines de ses jeunes ouailles un brin geek au Toulouse Game Show. Le personnel médical se bat contre le Covid-19, un ennemi invisible. Nous, nous luttons contre le péché, tout aussi invisible. »

La paroisse des étudiants a déjà dans ses tiroirs une autre idée : faire de l’atrium de Saint-Pierre-des-Chartreux un lieu d’expérimentation spirituelle, pour y lire tout en écoutant des chants grégoriens. A priori, Goldman ou John Williams, compositeur de la mythique BO de Star Wars, ne seront pas au programme.