Tarn-et-Garonne : Nouvel incident à la centrale nucléaire de Golfech

SECURITE Une fuite de vapeur sur un robinet survenue le 5 juin à la centrale nucléaire de Golfech, dans le Tarn-et-Garonne, a entraîné la déclaration d’un incident de niveau 1

H.M.
— 
Centrale nucléaire de Golfech au bord de la Garonne, aux frontieres du Gers et à 100 km de Toulouse
Centrale nucléaire de Golfech au bord de la Garonne, aux frontieres du Gers et à 100 km de Toulouse — Alexandre GELEBART/20MINUTES

L’incident, un de plus, est de niveau 1 sur une échelle de gravité qui en compte 7. Il est survenu le 5 juin à la centrale nucléaire de Golfech, dans le Tarn-et-Garonne, et a été déclaré mercredi 10 juin à l'ASN, le « gendarme » du nucléaire.

C’est une fuite sur un robinet « situé sur le circuit de prélèvement d’eau servant au suivi des paramètres radiochimiques » qui est à l’origine d’un dégagement de vapeur, dont EDF reconnaît « la détection tardive ». L’incident a eu lieu dans un local du bâtiment des auxiliaires nucléaires du réacteur n° 1 de Golfech sur un circuit de prélèvement d’eau qui venait d’être remis en service quelques heures auparavant.

« Pas de conséquence »

« Cet événement n’a pas eu de conséquence sur la sûreté des installations, sur la sécurité des intervenants, ni sur l’environnement », précise toutefois l’exploitant.

Cet événement arrive quelques mois après que l’ASN a épinglé publiquement la centrale pour un manque de rigueur dans le suivi de ses incidents. Le site, inspecté à grande échelle par l’ASN à l’automne 2019, doit l’être de nouveau en 2022.

Les deux réacteurs de Golfech fournissent la moitié de l’électricité consommée dans la région Occitanie.