Coronavirus : Le funérarium temporaire ouvert dans un hall du marché de Rungis ferme

CRISE SANITAIRE Ce centre avait ouvert le 3 avril en plein pic de la crise sanitaire. Depuis le 13 mai, le funérarium n’accueillait plus de nouveaux cercueils

J.-L.D. avec AFP

— 

Le funérarium de Rungis
Le funérarium de Rungis — AFP

« L’évolution positive » de l’épidémie en Ile-de-France va entraîner la fermeture du  funérarium temporaire aménagé à  Rungis (Val-de-Marne) pour accueillir les défunts ayant succombé au coronavirus. En pleine crise sanitaire, ce centre avait été ouvert le 3 avril dans un hall du marché de Rungis pour accueillir les cercueils des victimes de l’épidémie, dans l’attente de leur inhumation ou crémation.

« Le ralentissement de la progression de l’épidémie de Covid-19, observée depuis plusieurs semaines, se poursuit en Ile-de-France », explique la Préfecture de police de Paris (PP) dans un communiqué. « Les opérateurs funéraires d’Ile-de-France sont à nouveau en capacité de prendre en charge l’intégralité des cercueils des défunts ».

PLis de nouveaux cercueils depuis le 13 mai

Le funérarium « n’accueillait plus de nouveaux cercueils depuis le mercredi 13 mai pour se concentrer uniquement sur leur sortie progressive », précise le document. Un autre « dépositoire » temporaire, qui avait ouvert mi-avril à Wissous (Essonne), a lui aussi été fermé le 10 mai.

Peu après son ouverture, le site de Rungis avait été l’objet d’une polémique sur les tarifs pratiqués. L’opérateur privé OGF, à qui la PP avait confié la mise en place du lieu, avait finalement annoncé qu’il prendrait « à sa charge tous les frais » après avoir été sous le feu des critiques.