VIDEO. Déconfinement : Comment le Puy du Fou, deuxième parc à thème de France, a préparé sa réouverture

TOURISME La direction du parc à thème vendéen, qui avait fait le forcing pour rouvrir le plus rapidement possible, a mis en place un protocole sanitaire drastique

David Phelippeau

— 

Réouverture du Puy du Fou le 11 juin. — 20 Minutes
  • Le Puy du Fou rouvre ses portes jeudi 11 juin, avec deux mois de retard.
  • Pour lutter contre le coronavirus, la direction du parc vendéen a mis en place des mesures sanitaires importantes.
  • Par exemple, seule la moitié des spectateurs pourra s’installer dans une tribune.

« Vous êtes en retard, les cavaliers… » Nicolas Gautron, le responsable du spectacle Le secret de la Lance, donne ses consignes au micro depuis la tribune vide. Il est intransigeant sur les timings. Il sait que, ce jeudi, ce ne sera plus l’heure des répétitions et des cafouillages. Le Puy du Fou rouvre ses portes au public, avec deux mois de retard, ce 11 juin, dans un contexte sanitaire forcément très particulier.

Le 21 mai, Philippe de Villiers, son fondateur, avait créé la polémique en annonçant la réouverture du deuxième parc à thème français… avant que cette possibilité ne soit officiellement annoncée par le gouvernement. « Notre parole et notre combat ont peut-être accéléré la réouverture des lieux culturels », estime fièrement aujourd’hui, Nicolas de Villiers, fils du fondateur et président du parc vendéen. En première ligne dans le combat pour la réouverture des lieux de culture, le Puy du Fou se sait désormais très attendu sur le volet sanitaire… « Nous serons extrêmement exigeants pour assurer la sécurité et la sérénité de nos visiteurs et de nos salariés », assure Nicolas de Villiers.

Les équipes d’hygiène ont vu leur nombre multiplier par trois

Le protocole sanitaire est inédit. Le flux dans les allées du Puy du Fou, « qui font deux fois la superficie des Champs Elysées », selon Nicolas de Villiers, sera organisé de manière à éviter les croisements de foule. Quelque 250 distributeurs de gel hydroalcoolique seront disséminés dans le parc, qui a accueilli plus de 2,3 millions de visiteurs en 2019. Le port du masque sera obligatoire dans les lieux fermés lorsque les personnes déambuleront (restaurants et salles de spectacle). Les équipes d’hygiène ont vu leur nombre multiplier par trois pour gérer au mieux la désinfection des lieux de forte affluence (tribunes, restaurants etc.).

Dans les tribunes, les jauges vont considérablement diminuer. Plus de la moitié. Entre chaque spectateur, il y aura au moins 2 m et seul un rang sur deux sera occupé. Une jauge normale de 3.000 spectateurs accueillera à peine 1.200 personnes. Pour gérer les flux et éviter les agglutinements, le nombre de spectacles sera multiplié par trois chaque jour. Après avoir perdu « entre 30 et 40 millions d’euros de chiffre d’affaires » en raison du Covid-19 [ouverture avec deux mois de retard, réservations divisées par quatre en juin, etc.], selon Nicolas de Villiers, le Puy du Fou, qui devrait accueillir au plus fort cet été 19.000 personnes par jour (possibilité de recevoir 38.000 au maximum), a consenti un effort financier de 400.000 € pour toutes les mesures sanitaires.

Des artistes masqués pendant les spectacles

Les salariés (plus de 2.000) ne seront pas oubliés. Une grande majorité seront masqués. Et même les artistes lors des spectacles. « Ce seront des masques thématisés, explique Nicolas Gautron, responsable du show Le secret de la Lance. Il y aura aussi des changements de déplacements, de costumes et de mises en scène pour respecter les distances entre comédiens. »

Marguerite, personnage principal de ce show médiéval, gardera ainsi toujours au moins un mètre de distance avec les soldats qui l’entoureront… Autre exemple : lors du Bal des oiseaux fantômes, les dresseurs ne proposeront plus de la viande aux buses au milieu des spectateurs, mais derrière. Que les amateurs de sensations fortes se rassurent. « Il y aura toujours la sensation de vols des oiseaux juste au-dessus de la tête du public », glisse Thierry Bouchet, directeur de l’académie de fauconnerie du Puy du Fou.

La Cinéscénie du Puy du Fou, spectacle nocturne interprété principalement par des bénévoles, ne reprendra que le 24 juillet.