Mort de George Floyd : Deux gangs américains rivaux unis dans les manifestations ? Cette photo date en réalité de 2016

FAKE OFF Les Bloods et les Crips, deux gangs rivaux de Los Angeles, n'ont pas manifesté pour la première fois côte à côte aux Etats-Unis après la mort de George Floyd, contrairement à ce qui est partagé sur les réseaux sociaux

Mathilde Cousin

— 

Cette photo date de 2016.
Cette photo date de 2016. — Capture d'écran Twitter
  • Des images datant de 2016 sont partagées sur les réseaux sociaux pour laisser penser que deux gangs rivaux originaires de Los Angeles ont manifesté côte à côte pour la première fois après la mort de George Floyd.
  • Des membres de ces gangs avaient déjà manifesté ensemble par le passé.

Deux hommes côte à côte, portant symboliquement un bandana rouge et un bandana bleu noués. Cette image, symbole d’unité entre deux gangs américains, les Bloods et les Crips, dont la rivalité remonte aux années 1970, est devenue virale. Le bleu est la couleur des Crips, tandis que les Bloods sont associés au rouge.

Plusieurs internautes expliquent que ces deux gangs de Los Angeles, connus pour leur violence, « se sont associés hier [le 2 juin] aux manifestations contre la mort de George Floyd, ce qui n’est jamais arrivé dans l’histoire des gangs ».

Cette image a été prise en 2016 dans une manifestation à Atlanta.
Cette image a été prise en 2016 dans une manifestation à Atlanta. - Capture d'écran Twitter

FAKE OFF

Si certains membres de ces gangs ont participé, à Atlanta et à Houston, à des manifestations qui ont suivi la mort de George Floyd, la photo de ces deux hommes date en réalité de juillet 2016. Elle a été prise à Atlanta, à une manifestation pour dénoncer les violences policières. Des manifestants avaient investi les rues de plusieurs villes américaines après que deux hommes Afro-Américains avaient été tués par la police, rappelait à l’époque CNN.

La photo était devenue virale à l’époque. Weysley Taylor, son auteur, avait posté le cliché sur Facebook et Instagram.

Pour remonter à la source de cette image, nous avons effectué une recherche inversée d’images à l’aide de Google images. Cela nous a renvoyé vers un blog qui mentionnait le nom du photographe. Grâce cet indice, nous avons retrouvé la photo, sur les comptes de son auteur.

Trois autres photos sont parfois également partagées avec la première image. Là encore, ces clichés ne montrent pas des manifestations qui ont suivi la mort de George Floyd.

Les Bloods et les Crips ont manifesté à plusieurs reprises côte à côté.
Les Bloods et les Crips ont manifesté à plusieurs reprises côte à côté. - Capture d'écran Facebook
Cette photo a été prise à Atlanta en 2016.
Cette photo a été prise à Atlanta en 2016. - Capture d'écran Facebook

La photo ci dessus date également de 2016 : elle a été reprise par le média Telesur et montre des participants à la même manifestation à Atlanta. Une autre image, postée sur Twitter, confirme que ces trois hommes participaient à cet événement.

Cette photo date au moins de 2016.
Cette photo date au moins de 2016. - Capture d'écran Facebook
Cette photo a été prise à Omaha, dans le Nebraska.
Cette photo a été prise à Omaha, dans le Nebraska. - Capture d'écran Facebook

Pour ces deux dernières images, nous avons pu remontrer leur trace jusqu’en 2016. La première montrerait également des participants à une manifestation organisée à Atlanta, tandis que la seconde a été prise à Ohama, dans le Nebraska, comme on peut le confirmer avec Google Maps.

Les Bloods et les Crips sont deux gangs rivaux, qui se sont formés à Los Angeles. Il est faux d’affirmer que ces gangs manifestent pour la première fois côte à côte en 2020 : outre 2016, ils ont déjà participé aux mêmes rassemblements en  2010en 2015 ou plus récemment en 2019.

Vous voulez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info, une photo ou une vidéo ? Remplissez le formulaire ci-dessous ou écrivez-nous sur Twitter :  https://twitter.com/20minFakeOff

 

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les  fausses nouvelles. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.