Pollen : La quasi-totalité du territoire français placée en risque « très élevé » d’allergie

ALLERGIE La quasi-totalité de la France est placée en risque « très élevé » d’allergie lié au pollen

R.L.

— 

Les pollens sont de sortie avec le redoux des températures (image d'illustration).
Les pollens sont de sortie avec le redoux des températures (image d'illustration). — Philippe HUGUEN / AFP

Une carte toute rouge. Selon le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA), la quasi-totalité du territoire français est placée en risque « très élevé » d’allergie lié au pollen. « Le risque d’allergie sera élevé ou très élevé sur tout le territoire ces prochains jours pour les pollens de graminées qui seront la principale gêne des allergiques », indique le réseau dans son bulletin du 29 mai.

D’autres pollens en circulation

« Les pollens de chênes ont quasiment disparu de la circulation sauf autour de la Méditerranée où le risque d’allergie pourra encore atteindre le niveau moyen dans certains endroits. C’est justement sur le pourtour méditerranéen qu’il faudra surveiller les pollens d’olivier et de pariétaire (urticacées) qui seront responsables d’un risque d’allergie faible à localement moyen. Les pollens d’oseille, de plantain et d’urticacées seront également présents en quantité faible à modérée sur tout le territoire avec un risque d’allergie de niveau faible », ajoute le réseau. 

Le RNSA conseille enfin aux personnes allergiques de bien suivre leur traitement, et, en cas de symptôme, ne pas hésiter à consulter un médecin.