Déconfinement : La frontière à peine rouverte, c'est déjà l'affluence pour se rendre en Andorre

PRINCIPAUTÉ La Principauté a rouvert ses frontières avec la France ce lundi pour relancer son activité économique, avec d’importantes mesures sanitaires pour les touristes dont nombreux venus se ravitailler en alcool et cigarettes

Béatrice Colin

— 

Un client devant un commerce de vente de cigarettes et d'alcool, au Pas-de-la-Case en Andorre.
Un client devant un commerce de vente de cigarettes et d'alcool, au Pas-de-la-Case en Andorre. — PASCAL PAVANI / AFP

Ce lundi matin, ça bouchonnait de très bonne heure sur la route qui relie la France au Pas-de-la-Case. Après deux mois de fermeture pour cause de crise du coronavirus, les frontières de l'Andorre rouvraient ce lundi.

Et pour l’occasion, des milliers de touristes sevrés durant des semaines d’alcool ou encore de cigarettes détaxés sont attendus dès aujourd’hui. Et a priori, ils seront bien au rendez-vous.

Pour les accueillir des sens de circulation ont été mis en place et des mesures de restriction sanitaires ont été prévues par le gouvernement de la Principauté qui veut donner un bol d’air à son économie, centrée sur le commerce, et asphyxié par la crise sanitaire.

L’une des préoccupations des responsables était d’éviter la ruée sur les produits phares comme cela s’est passé le 11 mai au Perthus, à la frontière franco-espagnole. A l’intérieur des commerces, un nombre limité de personnes est autorisé en même temps et le port du masque est aussi obligatoire dans les boutiques.

La gendarmerie de l'Ariège, département frontalier, a préconisé d’échelonner les déplacements vers l’Andorre et a rappelé qu’elle mènerait des contrôles routiers, histoire d’éviter les abus.