Déconfinement : Limite de 100 km, Outre-mer, frontières… Les annonces d’Edouard Philippe sur les déplacements

DEPLACEMENTS Edouard Philippe a appelé les Français à la « responsabilité » dans leurs déplacements, maintenant que certaines limitations vont être levées

20 Minutes avec AFP

— 

Edourd Philippe, le 28 mai 2020.
Edourd Philippe, le 28 mai 2020. — Philippe LOPEZ / POOL / AFP

Finies les attestations de déplacement, même si certaines limitations restent en vigueur.  Le Premier ministre Edouard Philippe a fait état de nouveauté concernant les déplacements des Français, ce jeudi dans le cadre de la phase 2 de déconfinement en France. Il a notamment annoncé la fin de l’interdiction de déplacement à plus de 100 km de son domicile, à compter du 2 juin.

« Cette mesure a été très utile pour limiter la propagation du virus » mais « elle n’a plus de justification », a souligné le Premier ministre, en appelant cependant les Français à la « responsabilité » notamment si possible en différant leurs déplacements.

Une nouvelle forme de quarantaine en Outre-mer

Les déplacements entre la métropole et les Outre-mer seront toutefois soumis à des mesures de contrôles « très strictes » a poursuivi le Premier ministre, avec quatorzaine à l’arrivée. Une « ouverture plus large des vols pour les vacances » est envisagée « si les conditions sanitaires le permettent ».

« D’ici là, nous allons expérimenter une nouvelle forme de quatorzaine dans certains territoires, avec un test qui sera réalisé au bout de sept jours », et pourra conduire s’il est négatif « à adapter les contraintes » de la quatorzaine. « Il faut que nous soyons en mesure d’imaginer les bons dispositifs pour les territoires insulaires », a-t-il ajouté.

La date du 15 juin pour les déplacements hors des frontières

Concernant les déplacements en Europe, la France est « favorable » à la réouverture des frontières intérieures à compter du 15 juin, sans quatorzaine pour les voyageurs sauf en cas de réciprocité. « Nous appliquerons la réciprocité » si jamais certains pays imposaient des quatorzaines aux Français, a ajouté Edouard Philippe. Pour les frontières extérieures de l’Europe, « la décision sera prise collectivement avec l’ensemble des pays européens, à l’horizon du 15 juin », a-t-il ajouté.