Culture LGBT, Bretagne et version pour enfants... « Blanc-manger Coco » élargit encore son terrain de jeu

HUMOUR NOIR Le jeu le plus vendu en France l’an dernier lance de nouvelles extensions pour élargir encore son public

Jérôme Gicquel

— 

Illustration du jeu de société Blanc Manger Coco.
Illustration du jeu de société Blanc Manger Coco. — C. Allain / 20 Minutes
  • Le jeu de cartes Blanc-manger Coco et son humour trash continue de cartonner avec déjà plus de 1,5 million d'exemplaires vendus depuis son lancement il y a six ans.
  • Ses deux concepteurs continuent de diversifier le jeu avec de nouvelles extensions consacrées à la culture LGBT et à la Bretagne.
  • Une version pour les enfants de 8 ans et plus vient également de sortir.

C’est un grand classique des apéros entre potes. Avec son humour trash et même parfois limite, Blanc-manger Coco fait toujours marrer. Le jeu de cartes interdit aux moins de 16 ans continue même de séduire de nouveaux adeptes. Selon une étude du cabinet NPD Group, Blanc-manger Coco a été le jeu de société le plus vendu en France l’an dernier, devant des grands classiques comme le Uno ou le Monopoly.

« Si l’on additionne toutes les versions et les extensions, on a dépassé les 1,5 million d’exemplaires vendus depuis le lancement en 2015 », indique Thibault Lorcy, l’un des deux concepteurs du jeu qui porte le nom d’un dessert antillais. « Chaque année, on se dit que le succès va s’arrêter et puis en fait non, c’est totalement inimaginable ! », se marre-t-il.

Le succès est tel que le trentenaire et son complice Louis Roudaut doivent sans cesse renouveler leur gamme de jeux en explorant de nouveaux univers. Ce qui n’est pas pour leur déplaire. « On continue toujours de se marrer à écrire de nouvelles cartes et il n’y a pas de raison qu’on s’arrête », assure-t-il.

L’humour trash aux oubliettes dans la version pour enfants

Le duo a déjà lancé plusieurs extensions de 200 cartes sur les thèmes du foot, de la parentalité, du monde du travail ou de la bouffe. Il récidive cette fois avec trois nouvelles déclinaisons du jeu : « La Culture G » sur la culture générale au sens large, « Le Coming Out » sur la culture LGBT, réalisée en partenariat avec le magazine Têtu, et « Galette Complète », consacrée à la Bretagne.

Pour ces deux Bretons exilés à Paris, cette dernière extension leur tenait beaucoup à cœur. « C’est une mine d’or pour nous la Bretagne avec tous les clichés sur l’alcool ou la météo », assure le jeune homme, originaire d’Auray. Tout le folklore local y passe en effet dans ce jeu de 200 cartes, de la rue de la Soif au fest-noz en passant par les « Bonnets rouges » ou le Gwenn ha Du​.

L'extension
L'extension - Blanc-manger Coco

Pour toucher tous les publics, Blanc-manger Coco a aussi désormais sa version pour les enfants de 8 ans et plus, baptisée « La maîtresse en maillot de bain ». Mais que les parents se rassurent, l’humour trash a disparu des cartes dans cette version « garantie 100 % sans obscénité ».