Déconfinement à Lyon : Encore trop de masques jetés par terre ou dans les cours d'eau, selon les autorités

ENVIRONNEMENT La préfecture et les collectivités en appellent une nouvelle fois au civisme

C.G.

— 

Encore trop de masques jetés à Lyon.
Encore trop de masques jetés à Lyon. — Préfecture du Rhône

La pédagogie avant les premières sanctions ? Dans un communiqué commun envoyé mardi soir, le préfet du Rhône  mais aussi le maire de Lyon, le président de la métropole et le président du département ont une nouvelle fois appelé les citoyens au civisme. La raison ? Encore trop de masques et de gants jetés sur la voie publique après utilisation.

La sonnette d’alarme avait été tirée la semaine dernière. Cela n’a visiblement pas suffi. L’incivisme prolifère lui aussi, constatent les collectivités ayant retrouvé également des masques dans les parcs et… les cours d’eau. Dénonçant des « comportements inacceptables », elles en appellent « à la responsabilité de chacun ».

Plusieurs centaines d'années pour se dégrader

« Les masques usagés mettent plusieurs centaines d’années à se dégrader dans la nature et représentent un véritable fléau pour l’environnement, indique Pascal Mailhos, le préfet du Rhône. Outre le risque écologique, ces masques potentiellement contaminants menacent directement les passants ainsi que les agents de la propreté et de la collecte, qui n’ont jamais cessé leur activité malgré la crise ».

Après utilisation, les masques doivent être jetés dans un sac dédié, résistant et disposant d’un système de fermeture.

Par ailleurs, le député LR Eric Payget a déposé la semaine dernière une proposition de loi visant à punir d’une amende de 300 euros quiconque est surpris en train de jeter au sol un masque de protection ou des gants de protection.