Coronavirus : Une bulle gonflable dans un Ehpad pour permettre aux familles de se retrouver

RETROUVAILLES Les résidents d’un Ehpad du nord de la France peuvent retrouver leur famille dans une bulle gonflable

P.B.K. avec AFP

— 

Coronavirus: Une bulle gonflable dans un EHPAD pour permettre aux familles de se retrouver — 20 Minutes

Dans un Ehpad de Bourbourg (Nord), une étonnante bulle gonflable accueille désormais les familles, permettant des retrouvailles « intimes, sans risque ». La sphère beige de près de trois mètres de haut, flanquée de sas gonflables en forme de cylindres, évoque un abri d’astronaute.

Inaugurée vendredi, cette structure innovante imaginée par la société BubbleTree « est une bulle de bonheur, une pièce où les familles se sentent vraiment ensemble, séparées seulement par une paroi souple et totalement transparente » de 30/100e de mm d’épaisseur, explique Audrey Bernard, directrice de cet établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes.

Pour ces couples, parents, enfants et petits-enfants séparés à cause du coronavirus et des mesures sanitaires imposées aux aînés fragiles, « cette innovation est un soulagement », explique-t-elle. Confinés dans leurs chambres, « les résidents souffraient beaucoup » et plusieurs « se laissaient mourir, cessaient de s’alimenter, ne trouvant plus de sens à la vie… »

Lorsque le gouvernement a réautorisé des visites fin avril dans un cadre extrêmement limité, la fondation les a d’abord organisées « à travers les fenêtres du restaurant, depuis la rue », avant d’équiper son sas vitré. Mais « les gens ne s’entendaient pas, beaucoup se fâchaient. Aujourd’hui, avec cette bulle qui répercute les sons vers l’intérieur, ils se parlent, se voient sans masque et se touchent presque », se réjouit Audrey qui a vu, émue, un couple s’embrasser à travers la paroi.

Une structure entre 7.500 et 10.000 euros

« Nous avons voulu redonner une dimension humaine à une situation totalement inhumaine, tout en garantissant la sécurité, la non-communication de quelque charge virale que ce soit », explique le patron de BubbleTree Pierre-Stéphane Dumas. L’entreprise, spécialisée dans les « bulles d’hébergement » touristiques, avait « déjà développé des solutions pour les personnes à mobilité réduite, destinées à l’accueil du public et répondant à toutes les normes sanitaires et techniques ».

Montée dans ses ateliers de Wormhout (Nord), Nanterre et en Bourgogne, la structure « permet un isolement bactériologique total, avec zéro échange d’air d’un volume à l’autre », assure-t-il. Une « première mondiale ».

La structure coûte entre 7.500 et 10.000 euros, mais à Bourbourg, elle est « mise à disposition gratuitement pour au moins deux semaines », avec l’idée de « tester le ressenti des familles » et de l’améliorer. « Nous pourrons ensuite en fabriquer plusieurs par semaine pour équiper les Ehpad », promet-il, assurant que plusieurs ont déjà manifesté leur intérêt.