Toulouse : Une file d’attente pour se ravitailler auprès du dealer de 15 ans

TRAFIC Avec le déconfinement, le trafic de drogue reprend dans les cités toulousaines

B.C.

— 

Un consommateur de résine de cannabis.
Un consommateur de résine de cannabis. — Jon Santa Cruz / Rex Fe/REX/SIPA

Comme devant n’importe quel commerce depuis la crise du coronavirus, une file d’attente s’est formée vendredi dernier en fin d’après-midi devant un immeuble du quartier des Izards, à Toulouse. Sauf que les produits à vendre n’étaient pas légaux. Les clients étaient en effet venus se ravitailler en drogue de toutes sortes.

Un attroupement pour le moins particulier qui a mis la puce à l’oreille des policiers​ de la brigade spécialisée de terrain nord. Lorsqu’ils ont remonté la file jusqu’au revendeur, ils ont trouvé un adolescent de 15 ans.

Sur lui, tout un panel de drogues. Il avait en effet 11 g de cocaïne, 15 g d’herbe, 13 g de résine ou encore de l’ecstasy selon une source policière. Interpellé, le jeune homme a été déféré devant la justice.